Modern technology gives us many things.

Lutte contre les changements climatiques: Un document de référence bientôt disponible au Sénégal

Pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques le fonds vert pour le climat a été mis sur pied afin d’aider les pays en développement. Et c’est dans ce sens qu’un atelier a été organisé à Dakar par les parties prenantes pour discuter du programme pays qui aboutira à sa validation.

Selon le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, au Sénégal, un processus qui a démarré depuis plusieurs mois a réuni l’ensemble des acteurs pour réfléchir sur quel programme mettre en place:  « nous avons recueilli l’ensemble des préoccupations des acteurs locaux au niveau des régions, ensuite, au niveau national par compartiment, par secteur, la société civile, le secteur privé, l’administration. Ce qui a permis d’élaborer un programme qui, une fois validée, va servir de document de référence pour l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le secteur du changement climatique et va permettre aux acteurs de solliciter des moyens au niveau du  fonds verts mais aussi, au niveau des autres partenaires  qui interviennent dans ce secteur », explique Amadou Lamine Guissé.

“Nous vivons le changement climatique au quotidien et les secteurs qui sont les plus touchés sont des secteurs vitaux à savoir, l’agriculture, l’élevage, la pêche, la santé. D’autres secteurs sociaux sont aussi impactés de manière très significative par le dérèglement climatique”,a-t-il précisé d’où l’urgence de poser des actes à même d’atténuer l’impact du dérèglement climatique sur l’environnement.

Ainsi, il n’a pas manqué de rappeler  que dans le programme qui est en train d’être élaboré, “des mesures fortes ont été proposées afin d’atténuer les effets du changement climatique au niveau de ces différents secteurs”.

Pour rappel, le fonds vert pour le climat est un  organisme mondial qui réunit plusieurs pays et a pour but d’appuyer les pays en développement à travers des programmes qui pourraient mobiliser des ressources pour faire face  au dérèglement climatique. Un engagement financier global de 100 milliards de dollars d’ici 2020 a été fait par les pays du nord pour le financement de projets d’atténuation et d’adaptation dans les pays en développement et le fonds vert, pour le moment, n’est  capitalisé qu’à hauteur de 10,1 milliards de dollars.

 

 

Les commentaires sont fermés.