Modern technology gives us many things.

L’or facteur de déperdition scolaire à Kédougou.

 

 

 

Le métal précieux est – il entrain de détourner les filles de la région de Kedougou du chemin des écoles ?

En effet, les établissements scolaires se vident, les ’’DIOURA’’ se remplissent. A ce rythme, « c’est l’école qui risque de disparaitre », s’est inquiété Yaya Badji. Le coordonnateur régional de COSYDEP de Kédougou tire ainsi la sonnette d’alarme.* Il n’est pas exagéré de dire que l’école meurt lentement, année après année, à Kédougou. Le taux de déperdition scolaire dans cette partie du Sud-est du Sénégal est très élevé, il est l’un des plus élevés du pays. Coupable désigné, l’OR. En effet, ils sont des centaines et des centaines de jeunes qui abandonnent l’école, au profit de l’orpaillage traditionnelle.

 

Les commentaires sont fermés.