Modern technology gives us many things.

L’Etat oublie le plus grand Gamou de la Région de Ziguinchor

A six jours du Gamou de l’imam Fansou Bodian de Bignona (photo), le comité d’organisation attend toujours le soutien de l’état. En effet, ce gamou est le plus grand de toute la région de Ziguinchor en termes de nombre de pèlerins qui débarquent à Bignona chaque année. Ce sont des milliers de fidèles musulmans qui convergent tous vers la capitale du Fogny chaque année pour prendre part à cette événement que personne ne souhaite rater. De toutes les localités de la Casamance, de toutes les régions du Sénégal, de la sous-région africaine et des pays d’Europe et d’Amérique, les talibés se retrouvent à Bignona pour communier dans la ferveur religieuse et recueillir les prières du vénéré marabout. Malgré l’ampleur de cet événement, l’état semble être encore préoccupé par autre chose. Aucun signal n’est encore donné pour soutenir le comité d’organisation. Que font les Mansour Faye, délégué général à la solidarité et autres Ministres concernés par cet événement ? Aucun dispositif n’est annoncé dans la prise en charges des milliers de pèlerins qui vont commencer à arriver à Bignona dès le début de la semaine prochaine. « Chaque année c’est comme cela, le maigre soutien de l’état arrive toujours au cours du gamou ou après. Pour nourrir qui ?
Cela doit s’arrêter » nous a confié un proche du marabout. Pour sa part et fidèle à son attitude d’homme humble et courtois, l’imam Fansou Bodian déclare qu’il compte surtout sur lui et ses talibés pour organiser ce Gamou. Quelle honte pour nos dirigeants qui viennent de se donner partout en spectacle pour des postes de maire oubliant qu’ils se battent soit disant pour le peuple alors que le besoin du peuple est là, à Bignona et on ne se bouscule pas pour soutenir un marabout qui a passé toute sa vie à donner de l’éducation aux fils du pays. Où sont les hommes et les femmes politiques qui disent qu’ils représentent Bignona au sein de l’état ? Tous absents, laissant le gamou entre les seules mains de l’imam et de ses talibés. Et le jour du gamou, ils vont venir se disputer le titre de chef de la délégation gouvernementale. Ils n’ont pas honte. Le moment venu, ceux qui doivent prendre leurs responsabilités les prendront, à bon entendeur salut. Cependant il faut saluer l’engagement du Préfet de Bignona et du gouverneur de la région de Ziguinchor qui ne ménagent aucun apport pour la réussite de ce rendez-vous spirituel annuel de Bignona mais quel budget ils ont pour prendre en charge ce gamou ? Que dalle.

Mamadou Lamine Badiane à Bignona pour xibaaru.com

1 commentaire
  1. Sidy Badji dit

    Je voudrai tout simplement apporter une petite contribution á cet article que j’ ai lu avec beaucoup d’ attetion. Vue la considération que l’ état du Sénégal a sur les familles et confréries religieuses du pays en termes de support financier et en terme d ‘ infrastrukture, pendant les diférentes célébrations de Gamou, je trouve son attitude par rapport á la célébration du grand Gamou du Vénéré marabout Khalif de Bignona en locurence El Hadj Fansou Bodian, incomprehensible .
    Je voudrai appeler l’état de revoir sa démarche, et rectifier cette faute OH ! Si grosse.
    Le plus grand Gamou de la région de Ziguinchor ne peut en aucun cas passer innapercu.
    Le Sénégal étant un et indivisble, celà va s’ en dire que le traitement de ses citoyens ne doit en aucun cas faire l’ objet de traitements différents.

Les commentaires sont fermés.