Modern technology gives us many things.

Les quotidiens racontent l’audition du témoin Patricia Lake au procès de Karim Wade

L’audition hier par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) de la notaire Me Patricia Lake, l’un des témoins clés de l’affaire Karim Wade, jugé pour enrichissement illicite, est mise en exergue dans les quotidiens parus mardi.

«Me Patricia Lake Diop enfonce Karim…sans rancune», titre Le Populaire. Dans ce journal, la notaire soutient : «J’ai créé An Média, Istar Immobilier, Terra Vision, Istar Capital, Atlantic Holding, Cd Média group Sa, Sénégal distribution et Ahs, à la demande de Karim Wade. Il m’appelait dans son bureau et me donnait toutes les caractéristiques (noms, capital, actionnaires etc)».

Poursuivant son témoignage, Patricia Lake Diop précise : «Je n’ai aucun intérêt à charger Karim. Je suis la notaire de la famille Wade, mais je dis ce qui s’est passé. J’ai bien constitué des sociétés pour lui. Ma comptabilité a reçu des fonds pour chaque société».

Ce qui fait dire à Sud Quotidien que «Me Patricia Lake mouille Karim». Elle «enfonce Karim pour se sauver», note Direct-Info.

Selon L’As, «Me Patricia (a été) trahie par ses actes notariés». Toutes choses qui font parler au journal Le Quotidien d’ «actes discordants de la notaire».

Le journal L’As consacre sa Une au colonel Aziz Ndao, auteur d’un brûlot sur la gendarmerie et élargi récemment de son arrêt de rigueur. «Après deux mois de taule : Le colonel Ndao toujours d’attaque», titre L’As.

Libération titre sur cette arrestation d’un autre «gendarme Sakhir Diallo» qui accuse ses supérieurs de corruption. Selon Libération, il séjourne à la légion de gendarmerie d’intervention (LGI) de Mbao pour un mois.

Parlant du virus Ebola, Le Populaire écrit dans sa manchette que «le Sénégal sort de la liste rouge de l’OMS».

En politique, Macky Sall informe à la Une du Soleil que «le référendum sur le mandat présidentiel aura lieu en 2016».

Quoi qu’il en soit, La Tribune fait « état de manœuvres tous azimuts (du chef de l’Etat) pour 2017» et rappelle : «Macky, par ici, les priorités !»

Le journal EnQuête donne à sa Une cette citation directe de Me Abdoulaye Wade qui réclame 6 milliards à Amath Dansokho qui, selon le journal, a renvoyé l’huissier.

Les commentaires sont fermés.