Modern technology gives us many things.

Les quotidiens à l’heure du Burkina Faso et de la politique

La situation au Burkina Faso où l’armée dit diriger la transition après la démission la semaine dernière du président Blaise Compaoré, ainsi que la politique, dominée par les attaques de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir au Sénégal) contre l’ex-président Me Abdoulaye Wade, font la une des quotidiens parus lundi.

Ainsi, Le Quotidien parle de succession de Blaise sur fond de contestation à Ouagadougou et titre : «Le Faso refuse le Baiser de Zida».

Dans sa rubrique «sucré-salé» intitulé ce lundi «Isaac, rabbin du Faso», ce journal explique que le Burkina Faso cherche Président et que c’est Isaac Zida qui s’est auto-proclamé rabbin du Faso, après avoir dés-Honoré Traoré, un général qui voulait le pouvoir comme Kouamé Lougué.

«Mais le Balai citoyen, cette rafale de colère qui a balayé le Président, comme le chantait Alpha Blondy, refuse ce Baiser de…Zida et réclame un civil», commente Le Quotidien.

«Burkina Faso : Le colonel Zida aux commandes», écrit Sud Quotidien dans sa manchette.

«Confusion au Burkina Faso : Deux militaire se disputent le fauteuil de Blaise», indique Le Populaire.

«Burkina Faso : La délivrance», s’exclame Le Témoin quotidien à sa Une, informant que le président Compaoré s’est réfugié à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Faisant la chronique du départ de Compaoré, Walfadjri écrit à sa Une que «le chaos prend le pouvoir» au pays des hommes intègres.

Le Populaire consacre également sa Une à cette réplique de l’APR à la sortie du Pds (Parti démocratique sénégalais) et de ses alliés. «L’APR accuse Wade de crimes de sang…», écrit le journal.

Dans Le Populaire, les partisans du chef de l’Etat, Macky Sall, soutiennent : «Les meurtres et autres méfaits causés par Wade et ses alliés poussent de nombreux citoyens à exiger que la lumière soit faite sur toutes ces affaires».

Ce qui fait dire à La Tribune que «l’APR menace Wade et ses alliés». «La justice sera imparfaite si Wade ne rend pas compte. Il a organisé l’entreprise de spoliation de la présidence, à coups de décrets», soutient dans L’Observateur, Thierno Alassane Sall, l’ancien ministre des Infrastructures du régime de Macky Sall.

Direct-Info se focalise sur le retour dans l’APR de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Alioune Badara Cissé, et explique qu’il avait exigé un appel public à Macky Sall.

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, fait la Une du quotidien EnQuête. «Aminata Touré a fabriqué du mensonge…Ce que j’ai dit sur le procès Habré», dit M. baye dans EnQuête.

L’As donne les nouvelles de Bibo Bourgi avec la prolongation de son séjour médical en France et souligne que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) exige les dossiers médicaux originaux.

Les commentaires sont fermés.