Modern technology gives us many things.

Remous : le Collectif des notaires bande les muscles

Les notaires ne sont pas contents.  Face à la presse, ils ont étalé les maux dont souffre leur profession. Me Mamadou Gaye Faye a évoqué le nombre dérisoire de notaires au Sénégal. 51 notaires au Sénégal alors que le notariat sénégalais est le plus grand en Afrique. Contrairement aux autres pays, il y a seulement quatre cabinets de Guédiawaye à Diamniadio.

Me Mansour Diop, membre du collectif des notaires, de renchérir : « Nous ne sommes que 22 au Sénégal, issus de différentes familles toutes titulaires de diplômes nous souhaitons avoir l’autorisation d’installer des notoires dans certaines communes pour que chacun ait son propre cabinet », dit-il.

Me Christophe Diouf s’est appesanti sur le traitement dans le secteur des notaires. « Nous demandons que l’équité soit appliqué parce qu’il y a eu pas mal de recrutements de 2002 à 2018, alors qu’ils n’ont pas fait de concours. Nous demandons notre cahiers de charge ». Poursuivant, il révélera qu’on leur exige de faire un second concours de charge alors qu’ils ont déjà fait celui d’accès à la profession. « Nous sommes les seuls admis à la profession par le biais d’un concours. De 1960 à 2002, il n’y jamais eu de concourt de notariat, on a fait 3 ans de stage malgré les difficultés », martèle Me Diouf.

 

Les commentaires sont fermés.