Modern technology gives us many things.

Les chaufeurs attaquent le Préfet

 En prélude à la cérémonie de passation de service entre l’équipe sortante et l’équipe nouvellement élue à la tête du GIE kawral des chauffeurs de Kédougou, les membres de cette structure sont plus que jamais remontés contre de la position de l’administration.

En prélude à la cérémonie de passation de service entre l’équipe sortante et l’équipe nouvellement élue à la tête du GIE kawral  prévue le 8 Mai prochain, les chauffeurs membres de cette organisation sont montés au créneau  pour fustiger et dénoncer la position de l’autorité administrative. Ils ont manifesté ce ras-le-bol à l’occasion d’un point de presse organisé dans les locaux de la radio communautaire de Kédougou ce mardi 6 mai 2014 sous la présidence de M Bernard Badara Camara, Secrétaire général national de l’Union des Citoyens et Acteurs de Développement du transport au Sénégal(UCADTS).

L’administration ne reconnait pas le gie Kawral

Tout serait parti de la volonté  l’autorité de ne pas reconnaitre le Gie Kawral des chauffeurs et à vouloir imposer un certain Mbemba Bâ à la tête du regroupement des chauffeurs de Kédougou.

« Les chauffeurs  n’ont pas de retraite. On ne peut pas comprendre la position de l’administration notamment du préfet. Au lieu de soutenir des gens  de l’informel en train de se formaliser, il veut imposer Mbemba Bâ qui n’est même pas membre du Gie Kawral. Nous avons confiance à la justice sénégalaise. Nous avions  adressé une lettre d’information au préfet. A notre grande surprise  il nous a répondu sous une autre bannière, celle de regroupement des chauffeurs de Kédougou. C’est comme si l’administration ne nous reconnaissait pas comme structure  alors que nous avons notre récépissé et notre registre de commerce» a soutenu M Bernard Badara Camara Secrétaire général national de l’Union des Citoyens et Acteurs de Développement du transport au Sénégal(UCADTS).

Je ne vais pas verser dans la polémique

Joint au téléphone M Habib Léon Ndiaye, le préfet de Kédougou a précisé : «  Faites votre travail de journaliste, je suis quitte avec ma conscience et je ne vais pas me lancer dans une polémique au téléphone. Vous seriez venus dans mon bureau, vous  seriez clarifiés sur la situation ».

Les membres du gie Kawral ont également décidé de ne plus jamais payer de taxes municipales à partir du 8 Mai prochain. Ils avancent comme motif le silence et la neutralité du conseil municipal de Kédougou face à cette période de crise que traverse leur structure. Et pourtant, les membres du Gie Kawral par moment ont déroulé certaines taches qui relevaient des compétences de la municipalité.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.