Modern technology gives us many things.

Les 50 ans du Cardinal Sarr: le dialogue Islamo-chrétien magnifié

La messe solennelle du Jubilé d’Or Sacerdotal du Cardinal Théodore Adrien Sarr et de l’Abbé Léon Diouf hier dimanche, à la Cathédrale de Dakar, a été une occasion de constater l’effectivité du dialogue Islamo-chrétien au Sénégal. Un lien qui a été immortalisé par le changement de nom et la bénédiction de la rue Saint Jean XXIIe, par le Cardinal, le Maire de Dakar, Kalifa Sall et le Grand Sérigne de Dakar, Abdoulaye Mactar Diop.

«Ce terrain sur lequel est bâti la Cathédrale de Dakar a été offert par la République Lébbou. Ce terrain s’étendait jusqu’au Port de Dakar», a rappelé Abbé Léon Diouf, au nom des jubilaires, dont il fait partie. Ces propos ont été tenus hier, dimanche 25 mai, à l’occasion de la messe solennelle de Jubilé d’Or Sacerdotal de Théodore Adrien Cardinal Sarr et de l’Abbé Léon Diouf, Vicaire Episcopal. Une célébration qui a enregistré la présence effective du Maire de Dakar, Khalifa Ababacar et du Grand Sérigne de Dakar, Abdoulaye Mactar Diop, ainsi que des représentants du gouvernement et des ambassadeurs de beaucoup de pays.

Prenant la parole au nom des jubilaires, Abbé Léon Diouf, a fait l’historique de l’acquisition du terrain cédé par la collectivité Lébbou abritant présentement la Cathédrale de Dakar. Remerciant le Grand Sérigne de sa présence, il a déclaré «qu’en ce moment le Cardinal Yacinthe Tiandoum et Sérigne Abdou Aziz doivent être en train de nous regarder».

Par ailleurs, le Cardinal Sarr, lors de la bénédiction de la rue Saint Jean XXIII, a remercié très chaleureusement le maire Khalifa Sall pour son implication dans le processus de changement de nom de la rue, et dans aboutissement de la cérémonie du Jubilé. Il a aussi remercié les autorités de Dakar qui ont voulu, par la demande de l’Eglise, donner les noms de deux Saints, à savoir Saint Jean Paul II et Saint Jean XXIII, à deux rues de Dakar.

Pour sa part, Khalifa Sall a estimé que «le Cardinal Sarr est dans la même veine que Senghor qui disait que Dakar est une ville de la pluralité et de la diversité». A l’en croire, les dirigeants de ce pays ont tout le temps cherché à construire le dialogue islamo-chrétien, «c’est-à-dire une Nation unifiée, une Nation cohérente, une Nation unique». «C’est cela le sens de l’inauguration de cet axe», a-t-il conclu.

En cette période «fébrile» de préparation des élections locales du 29 juin prochain, le Cardinal Sarr a convoqué les intentions du Pape Saint Jean XXIII en disant «que Dieu banisse de nos âmes ce qui peut mettre la paix en danger et qu’il transforme tous les hommes en témoin de vérité, de justice et d’amour fraternel».
Sud Quotidien

Les commentaires sont fermés.