Modern technology gives us many things.

Le Sénégal en deuil…Le Général Dieng est décédé

Le général de brigade, Amadou Abdoulaye Dieng,  est décédé ce lundi à l’âge de 86 ans. Né le 20 mars 1932 à Saint-Louis, il était un officier supérieur émérite qui a exercé les fonctions de sous-chef d’Etat-major général des Armées, de gouverneur de la région administrative de Ziguinchor et de président de l’Observatoire national des Elections (Onel), l’ancêtre de la Cena (Commission électorale nationale autonome (Cena).

Devenu agent d’agriculture du collège d’agriculture de Louga en 1949, à l’âge de 16 ans, Amadou Abdoulaye Dieng s’est orienté dans l’armée en 1952, date à laquelle il est incorporé dans l’Armée, au 7e RTS : Régiment des tirailleurs sénégalais. Il était parmi les premiers Africains à intégrer la section des blindés de l’Armée. Il commence une carrière dans l’armée française qu’il ne quittera qu’à l’indépendance avec le grade d’adjudant chef.

Il est admis à Saumur, en France, où il fait un stage d’un an, et passe sous-lieutenant. Le 1er août 1965, il passe lieutenant. En avril 1970, il accède au grade de capitaine et devient aide de camp du président Léopold Sédar Senghor  jusqu’en 1974. En 1976, il devient commandant et le 1er octobre 1983, il passe colonel. Il est alors porté à la tête du commandement de la zone militaire Sud. Plus tard, il est nommé Chef d’état-major de l’armée de terre.

En 1988, il est Sous-Chef d’état-major général des Armées, adjoint du général Mamadou Mansour Seck alors Chef d’Etat-major général des armées (Cemga). Il sera ensuite nommé gouverneur de la région de Ziguinchor.

En 1993, à la veille de l’élection présidentielle, il est nommé à la présidence de l’Observatoire national des Elections (Onel), l’ancêtre de la Commission électorale nationale autonome (Cena).

C’est ce grand serviteur commis de l’Etat, ce militaire chevronné qui vient de nous quitter.

Le Groupe Futurs Médias présente ses sincères condoléances à sa famille éplorée.

Les commentaires sont fermés.