Modern technology gives us many things.

Le procès de Karim Wade et le Doing Business s’offrent la Une des quotidiens

La presse parue jeudi met en exergue le procès de Karim Wade dont l’un des témoins, Cheikh Tidiane Ndiaye, a enfoncé hier devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), et le rapport 2014 du Doing Business classant le Sénégal à la 161ème contre 171ème dans le précédent rapport.

«Karim a investi plus d’un milliard dans Canal Info», dit M. Ndiaye à la Une du Quotidien. Ce journal explique que cité comme témoin, le journaliste Cheikh Tidiane Ndiaye est revenu hier sur le financement de AN-Média propriétaire de Canal Info.

«L’ancien directeur général de la chaine de télévision (Cheikh Tidiane Ndiaye) a exposé les détails devant la CREI», ajoute Le Quotidien.

«Cheikh Tidiane plonge Karim dans le Canal», ironise Le Populaire. Dans ce journal, le journaliste poursuit : «L’idée d’An-Média et de canal Info m’appartient, mais c’est Karim Wade qui a constitué la société : 50% pour moi et 50% pour Vieux Aïdara».

Dans le même journal, Cheikh Tidiane Ndiaye explique que les 450 millions F CFA pour l’achat de la régie lui ont été remis en liquide par Pape Diop, ancien président de l’Assemblée nationale et du Sénat, lui aussi cité comme témoin dans le procès.

Toutes choses qui font parler au quotidien EnQuête de «fric occulte de Karim». «Cheikh Tidiane Ndiaye enfonce Karim et méprise Vieux Aïdara», écrit La Tribune. De son côté, L’As parle de «terribles révélations de Cheikh Tidiane Ndiaye contre Karim Wade et Vieux Aïdara».

Traitant du Doing Business 2014, L’As souligne que «l’énergie (reste le) point noir du Sénégal». «Cette publication du rapport 2014 du Doing Business est un grand jour pour notre pays», dit dans L’As le Premier ministre Mahammed Dionne.

La Tribune consacre sa Une à la «colère» du Pm qui lance : «Laissez-nous travailler». Pour Le Populaire, le Premier ministre est sorti de ses gonds. «Qu’on nous laisse travailler», soutient-il.

L’Observateur revient sur ce rebondissement dans l’affaire Tombon Oualy, policier suspect du meurtre de l’étudiant Bassirou Faye. «Deux procédures, deux suspects pour le meurtre de Bassirou Faye», titre L’Obs, soulignant que le Doyen des Juges compte instruire la plainte de la famille du mis en cause.

«Vers l’inculpation du suspect désigné par le témoin Sette Diagne», ajoute L’Observateur. «Le Doyen des juges sur la piste du vrai tueur», titre Walfadjri.

Les commentaires sont fermés.