Modern technology gives us many things.

Le Maire se livre : « Ce n’est pas le foncier qui nous intéresse. Le lotissement n’est pas à l’ordre du jour »

Tel est le point de vue de Mamadou Hadji Cissé, député-maire de Kédougou sur les ondes de la radio communautaire au cours de l’émission «Bonne gouvernance et la Gestion foncière dans la commune de Kédougou ».
Quelle politique pour l’accès au foncier ?
« La priorité pour notre équipe, c’est la propreté de la commune de Kédougou. Je rassure les femmes et les jeunes que nous sommes prêts et nous ferons tout pour les accompagner dans leurs projets de développement. Nous sommes élus pour servir la population. Donc, nous tiendrons compte des demandes et des différentes doléances des populations. Cependant, Il faut que les gens fassent attention. Ce n’est pas le foncier qui nous intéresse. Le lotissement n’est pas à l’ordre du jour. Nous sommes en train de faire l’Etat des lieux. Nous avons fait la passation de service sur une page. C’est vraiment regrettable. Cela ne m’empêchera pas de travailler. Notre ambition c’est de travailler pour la satisfaction des besoins des populations ».
Audit du foncier
« Je prendrai un conseiller spécial pour recenser tous ces citoyens victimes de cette mauvaise gestion du foncière par l’ancienne équipe municipale. Nous allons essayer de faire de la lumière sur tous ces cas. Ces victimes peuvent également ester en justice.»
Pourquoi, vous n’avez pas délégué la gestion foncière à un de vos adjoints ?
« Dans beaucoup de villes, la question foncière a fait échouer beaucoup de maires. Souvent les maires délèguent la gestion du foncier aux adjoints. S’il y a malversation, on accuse les adjoints. Pourtant, toutes les malversations foncières sont validées par le maire titulaire. J’assumerai mes responsabilités, je mettrai de l’ordre dans la gestion foncière avant de le déléguer. Ceux qui étaient ont mal géré le foncier c’est pourquoi, ils ont fui pendant la passation de services. Je vais gérer le foncier normalement. Nous sommes là pour régler les problèmes des populations. Nous allons avec les autorités locales faire l’état des lieux. Nous irons lentement mais sûrement ».
Doléances des femmes et des jeunes sur le foncier
« Je fais souvent des tours dans les périmètres maraichers des jeunes. Je leur demande de s’organiser afin que je puisse leur apporter mon soutien en motopompes et autres matériels… Ils verront les changements. Nous allons restructurer la mairie et prévoir une commission jeunesse pour une meilleure prise en charge des projets des jeunes ».
« Au-delà de mes prérogatives de député maire de Kédougou, j’ai une vision régionale. C’est toute la région de Kédougou qui nous intéresse. Le développement de Kédougou interpelle tout le monde. Nous allons réorganiser le marché. Quand je décide quelque chose je réfléchis.
Affaire CSTTAO
« Une mission de la CSTTAO m’a rencontré les mois passés. Je suis contre de ce projet. Comme il a été ficelé derrière moi. Tout ce qui se fait pour moi sans moi est contre moi… Je suis prêt à mourir pour Kédougou, pour son développement. Kédougou m’a tout donné. Je donnerai tout à Kédougou »
Propos recueillis par Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.