Modern technology gives us many things.

Le gouvernement invité à suspendre la fermeture des sites d’orpaillage

La Coalition des organisations de la société civile sur la gouvernance des ressources minérales invite les autorités à suspendre la fermeture des sites d’orpaillage de la région de Kédougou (Est).
Cette structure appelle les autorités à tenir une concertation avec toutes les parties concernées par l’exploitation artisanale de l’or.

« Nous invitons l’Etat à arrêter cette mesure coercitive pour appeler les acteurs à une concertation », a lancé Ibrahima Sory Diallo, coordonnateur de la coalition d’organisations, lors d’une conférence de presse, à Tambacounda (Est).

« Depuis un peu plus d’une semaine (…) les forces de sécurité et de défense ont investi les sites d’orpaillage traditionnel, à Kharakhéna, Diakhaly, Sambrambougou et Kolya », a signalé M. Diallo.

Il a ajouté, citant des « sources dignes de foi », que « les 13 sites d’orpaillage de la région de Kédougou, tout comme les trois sites de Tambacounda, recevront la visite des forces de l’ordre ».

Selon lui, les sites pourraient être fermés, en vue d’ »une réorganisation de l’activité d’orpaillage ».

La localité de Kharakhéna accueille, à elle seule, quelque 300.000 orpailleurs, a indiqué Ibrahima Sory Diallo, citant le chef de ce village.

« L’initiative de l’Etat n’est pas mauvaise, mais elle aurait pu être souple », a-t-il estimé, en parlant de la fermeture annoncée des sites d’orpaillage.

Cette décision est prise à un moment où il est « trop tard » pour certains orpailleurs de retourner aux activités agricoles, après que la région a déjà reçu trois pluies, a-t-il argué.

Les commentaires sont fermés.