Modern technology gives us many things.

Le Conseil municipal alloue 177 millions FCFA pour les fonds de dotation et de concours

Le conseil municipal de Tambacounda a voté samedi à l’unanimité des conseillers présents une autorisation spéciale de dépense du fonds de dotation et du fonds de concours, d’un montant global de 177 millions de francs CFA, pour l’exercice 2014.
Le conseil municipal qui a enregistré une présence massive de ses membres en cette première session plénière de la nouvelle équipe, a procédé après plus de cinq heures d’horloge, à un vote autorisant les dépenses du fonds de dotation de l’ordre de 97 millions, ainsi que du fonds de concours d’un montant de 80 millions de francs CFA.

La session qui a eu lieu en présence du préfet, avait également enregistré la participation de divers chefs de services concernés par les fonds en question.

Un virement de crédit opéré sur certaines rubriques, a aussi été voté. Il s’agit de prélèvements de 17,5 millions ponctionnés notamment sur les frais de mission du cabinet du maire et ses indemnités spéciales pour être réaffectés à d’autres rubriques comme les ateliers, le carburant du maire, la main d’œuvre temporaire ou encore les bouches d’incendie.

Concernant la répartition du fonds de dotation, la santé reçoit le plus grand montant, avec 27 millions, suivie de l’éducation (22 millions), des sports (15,5 millions), de la jeunesse 13 millions. L’indemnité annuelle du maire de 10,8 millions s’ensuit. Les autres chapitres sont moins bien lotis : l’action sociale l’hygiène, avec 4,5 millions, la culture et l’hygiène, 1,5 million chacune, et l’environnement et ressources naturelles, 1,2 million.

Pour ce qui est du fonds de concours destiné aux investissements, le chapitre Parcs, squares et jardins se taillent la plus grande part avec 46 millions, suivi de l’éclairage public (30 millions), des grosses réparations de l’hôtel de ville pour 20 millions de francs CFA, et 15 millions pour les ateliers et garages.

La rubrique santé, hygiène, action sociale se retrouve avec 10 millions, dont 4,5 pour l’action sociale. La réalisation de clôture de cimetières se voit également allouer 10 millions de francs CFA.

Plusieurs conseillers ont déploré l’insuffisance des montants alloués à certaines rubriques comme la santé qui a reçu 27 millions du fonds de dotation, les sports et encore la culture, dont ils ont souligné l’importance.

La responsable de l’action sociale, Coumba Diop a invité les conseillers à penser à son service au moment de voter la répartition des fonds propres de la mairie.

Le préfet a précisé que le fonds de dotation a cette spécificité que sa répartition initiale ne peut être modifiée.

Au sujet de l’obligation de trouver des ressources pour résoudre les préoccupations des populations, le député-maire Mame Balla Lô, a indiqué que la municipalité a droit à 25 millions de la part du PNDL, qu’elle envisage d’investir dans la voirie de la commune.

A ce propos, le conseiller Malal Camara, par ailleurs directeur général de l’Agence pour le développement local a aussi annoncé que la structure qu’il dirige affectera 20 millions à la réhabilitation de la salle de délibérations de la mairie, tout comme celle du conseil départemental.

‘’Avec les conseillers nous sommes engagés pour des ruptures’’, a dit l’édile de la ville, assurant, spécifiquement pour ce qui est de la santé, que la mairie fera tout ce qu’elle peut pour appuyer le district sanitaire dont le médecin-chef le docteur Mamadou Ndiaye a fait un large exposé des difficultés.

Saluant le caractère ‘’apaisé’’ ainsi que l’esprit de responsabilité dont ont fait preuve les membres de cette nouvelle législature, le préfet a relevé qu’ils augurent, s’ils sont maintenus, un bon climat de travail.

Cette session, précédée de trois jours de travail en commissions, a été l’occasion de faire le diagnostic des secteurs dont les compétences sont transférées aux collectivités locales, et dont les solutions nécessitent des moyens qui dépassent largement les deux fonds alloués.

Les commentaires sont fermés.