Modern technology gives us many things.

Le comité central du Parti socialiste parmi les sujets à la Une des quotidiens

Les quotidiens parus jeudi proposent un menu varié dominé par le comité central du Parti socialiste (Ps, mouvance présidentielle), tenu hier mercredi à Dakar.

Ainsi, Libération parle du report ou du maintien du congrès du Parti socialiste et titre : «Le congrès divise le Ps».

Le Populaire plonge dans le comité central du Ps tenu à sa permanence sise à Colobane, à Dakar et indique que le congrès divise ledit comité. «Les socialistes tiendront-il leur congrès les 6 et 7 juin prochains ? Toujours est-il que de grandes divergences sont apparues hier entre les différents responsables dudit parti. Si certains comme Me Aïssata Tall plaident pour son report, d’autres comme Barthélémy Dias, veulent que le congrès se tienne à date échue», explique Le Populaire.

Ce qui fait écrire à L’Observateur que le «Ps tient son comité…d’insanités». Ce journal souligne que Me Aïssata Tall et Youssou Mbow se sont rebellés et Barthélémy Diass a riposté. «La tenue du congrès suspendue à la décision du bureau politique», indique L’Obs.

«Violences et polémiques au comité central du Ps», écrit de son côté EnQuête, pendant que le journal L’As titre : «Le congrès sur mesure validé au forceps». Selon nos confrères, des proches de Khalifa Sall, maire de Dakar, parlent de farce.

Sur la traque des biens mal acquis, Rewmi quotidien note que «le Pds (parti démocratique sénégalais, opposition) déballe contre Macky Sall». Dans ce journal, les libéraux soutiennent que les «8 milliards de la déclaration de politique générale de Macky Sall ne représente même pas le tiers de ses avoirs».

«Les libéraux fouillent le vrai patrimoine de Macky», renchérit Walfadjri, soulignant qu’une pétition sera bientôt initiée.

Selon Le Populaire, Seynabou Niang Thiam, directrice générale des Impôts et Domaines a envoyé sa lettre de démission au président Macky Sall «qui l’a rattrapée».

La drogue dans la police est aussi commentée par la presse, notamment l’affaire Ibrahima Dieng, ce policier arrêté avec de la cocaïne. «Drogue dans la police: Macky lance la traque aux ripoux. La femme du policier dealer blanchit son époux, l’enquête l’enfonce», écrit La Tribune.

«Les écrans de fumée d’un flic», écrit Le Quotidien, qui indique que M. Dieng blanchissait son argent dans la volaille et l’immobilier. «La police képi à terre», titre Direct-Info.

L’Observateur donne la parole à Ndèye Fatou Ndao, épouse de Mor Diarra Ndiaye emprisonné depuis 4 ans à Djibouti, qui confie : «Mon enfant est né et est retourné sans que mon mari l’ait connu».

Les commentaires sont fermés.