ASSAMM

L’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) veut éradiquer l’errance des malades mentaux à Dakar, d’ici la fin de l’année 2018. Pour y arriver, Ansoumana DIONE et compagnie ont adressé, ce mercredi 11 octobre 2017, une correspondance au Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, pour préparer la cérémonie de lancement de leur campagne nationale de solidarité avec les malades mentaux errants. En effet, l’ASSAMM, dans sa croisade contre ce triste spectacle désolent, compte impliquer chaque citoyen sénégalais, à travers une vaste chaîne de solidarité nationale et internationale. Aujourd’hui, la résolution du problème de l’errance des malades mentaux doit être l’affaire de tous et au premier chef, le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL qui en sera le principal bénéficiaire, après avoir décrété 2018, année sociale. C’est la raison pour laquelle, nous avons demandé au Ministre Abdoulaye DIOUF SARR de bien vouloir convoquer une réunion préparatoire pour la réussite de cette cérémonie de lancement, prévue durant ce mois d’octobre, dédié par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à la Santé Mentale. Ainsi, après Dakar, la Capitale, les autres régions suivront pour que d’ici 10 ans au maximum, notre pays puisse enfin se débarrasser de ce phénomène des malades mentaux errants. Qui dit mieux?

Rufisque, le 12 octobre 2017,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here