Modern technology gives us many things.

L’Assamm exige un débat sur la question des malades mentaux

Le Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) exige de la presse nationale, la tenue d’un débat sur la question des malades mentaux. Pour Ansoumana DIONE, il est inadmissible de voir, jusqu’ici, aucune chaine de radio ou de télévision, organiser un débat avec l’ensemble des acteurs concernés par ce problème, dont le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. Aujourd’hui, avec l’affaire de la femme malade mentale, égorgée à la Cité des Eaux et les cas de meurtres commis récemment par d’eux d’entre eux, à Tivaone et à Ngaye Mékhé, sur un frère et une restauratrice, la presse devrait pouvoir poser enfin le débat sur ce sujet devenu plus que préoccupant, au lieu de se limiter seulement à prendre les réactions d’Ansoumana DIONE et celles de quelques citoyens. En vérité, l’absence de débat autour des malades mentaux, constitue un frein pour la résolution de leurs multiples problèmes, voir même une autre forme d’assassinat ou d’exclusion envers eux. Informer les populations par rapport aux malades mentaux, c’est très bien. Mais, aller surtout vers la recherche de solutions à leurs souffrances, c’est encore mieux. N’est-ce pas?

Rufisque, le 12 mai 2018,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

Les commentaires sont fermés.