Modern technology gives us many things.

La presse africaine en deuil: le journaliste Ibrahima Signaté est mort

Le journaliste-écrivain franco-sénégalais, Ibrahima Signaté est décédé à Paris le 7 novembre dernier, a appris Gabonactu.com de sources concordantes.
Chevalier de la plume, Ibrahima Signaté a sillonné quasiment toute l’Afrique pour raconter la joie et surtout la misère, les guerres et autres souffrances qui caractérisent le continent noir.
Ancien diplomate, ex- Grand reporter à Jeune Afrique dans les années 70, ancien directeur de l´information au Sénégal, ancien Directeur de la rédaction du magazine Afrique-Asie, Ibrahima Signaté a aussi travaillé comme directeur de la rédaction de Gabonews.com, l’un des pionniers de la presse en ligne au Gabon lancé le 14 août 2004.
A la tête de Gabonews, le doyen a démontré la profondeur de sa plume par la rédaction des analyses qui ont rapidement fait de ce nouveau média gabonais une référence nationale puis internationale.
Au sein de la rédaction, son principal complice et disciple était Achille Ngoma par la similitude de leur style et la convergence de leur lecture de l’actualité. Humble et rassembleur, Ibrahima Signaté a pourtant affublé son disciple Achille Ngoma du nom de « Père fouétard » ou de « Professeur cher en note » parce que trop rigide en vers les correspondants pour l’ensemble de jeunes gabonais formés dans le tas.
Pendant son séjour gabonais qui a duré près d’un an entre 2004 et 2005, ce musulman à l’éducation occidentale descendait au Port-Mole tous les week-ends pour manger un poulet rôti.
« Je mène une vie de « retraité actif » Quelques articles par ci, par là. Je me consacre surtout en ce moment à l’écriture de livres. Histoire d’approfondir le débat… Je suis aussi très impliqué dans l’organisation du prochain sommet de la francophonie à Dakar », écrivait-il fin 2013 à Yves Laurent Goma, l’un de ses collaborateurs à Gabonews.com.
Finalement le sommet de la Francophonie se déroulera sans lui. Mais ses œuvres resteront un témoignage parfait de sa promotion de la langue française à travers le livre.
Son dernier livre : « Afrique entre ombre et lumière » est paru chez L’harmattan en avril 2014. Un livre au ton personnel qui retrace l’itinéraire d’un journaliste à travers ses voyages et ses rencontres, avec quelques une des figures marquantes de l’Afrique, depuis les indépendances.
Il dessine, par quelques portraits contrastés, le visage d’une Afrique où le meilleur côtoie le pire ; où la comédie du pouvoir se joue sans fard. Le tout agrémenté d’analyses et de réflexions politiques dans un style alerte. Un témoignage qui a clos le très riche parcours de journaliste émérite.

(Gabonactu.com)

Les commentaires sont fermés.