Modern technology gives us many things.

La femme rurale est loin de s’épanouir à cause des durs travaux

Les femmes sont dans les rizières, au maraîchage et dans d’autres activités. De retour à a maison, elles s’occupent des enfants, de leurs maris et elles vont piler le riz ou le mil de leur propres mains. Une corvée quotidienne à laquelle se livrent les femmes rurales du Sénégal notamment dans le sud du pays. Les politiques d’allégement des travaux des femmes ont échoué. Les femmes pilent tout le temps. Pendant ce temps, nos gouvernants se payent le luxe d’organiser des manifestations politiques à Dakar. Et pourtant, selon Amath Dansokho,
« une manifestation que nous organisons à Dakar ne vaut pas moins que 10 moulins. Alors à vos machines pour calculer le nombre de moulins que l’APR, le PDS, REWMI, PS ou encore UCS auraient pu mettre à la disposition des femmes sénégalaises du monde rural. Il faut peut être alors suivre les conseils de Dansokho qui a proposé « un programme national d’éradication de certaines pénibilités de travail des femmes ». Seulement le vieux Dansokho est surpris de constater que l’échec du programme « Mr forage-Madame moulin » du temps du Président Abdou Diouf.
L. Badiane à Bignona pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.