Modern technology gives us many things.

La dislocation de Benno Bokk Yakaar pour les locales à la Une des quotidiens

Les dissensions au sein de Benno Bokk Yakaar, la coalition présidentielle, au terme hier mardi à minuit du dépôt des listes pour les élections locales du 29 juin 2014, sont largement commentées par les quotidiens parus mercredi.

«Début de la fin de Benno Bokk Yakaar», titre le journal L’As qui explique que la coalition présidentielle a éclaté en 1000 morceaux dans presque tout le pays du fait de la boulimie de l’Alliance pour la République (APR, parti du président Macky Sall).

Ce journal souligne qu’à Dakar, «c’est partout Ps (parti socialiste) contre APR». «A Thiès, Talla Sylla rejoint Idy, une bataille épique au nord, à l’est et à l’ouest. Ziguinchor : Bladé se renforce, l’APR implose. A Gueule Tapée, Youssou Ndour renonce, Abbass Ndoye monte au front», explique L’As.

Toutes choses qui font écrire à nos confrères de Sud Quotidien : «Benno dans la division».

De son côté, Libération parle «d’investitures cauchemardesques pour la majorité» et note que «Benno tassaro na (s’est explosé en langue wolof)».

«Bokk Yakaar valide le vote sanction», souligne de son côté Rewmi quotidien, alors que pour L’Observateur, «les jeux sont faits, les dégâts constatés».

«Benno uni dans le clash», indique Le Quotidien, à côté du Populaire qui écrit que «le Benno bute sur les réalités locales car, le choix des mandataires est décrié».

Selon Libération, Macky Sall et Moustapha Niasse ont sauvé quelques précieux meubles.

 

Les commentaires sont fermés.