Modern technology gives us many things.

Kédougou : « SOS Kédougou a soif » tire la sonnette d’alarme

0

Le collectif citoyen « SOS Kédougou a soif » a organisé ce mercredi  13 juin 2018 un « sit-in » pour alerter l’opinion publique sur la pénurie d’eau à Kédougou.

Les membres de ce cadre citoyen, tous imbus de la même volonté de faire jaillir de l’eau en quantité suffisante à Kédougou ont pris d’assaut la place Léopold Sédar Senghor.

Assis à même le sol, les participants à ce « sit -in » ont dénoncé à tour de rôle cette situation de pénurie d’eau dans laquelle la commune de Kédougou est plongée depuis plus de 6 mois, une situation récurrente depuis plusieurs des décennies.

« Nous avons besoin d’eau à l’immédiat. Il faudrait trouver des solutions à la pénurie d’eau dans la commune de Kédougou. Nous allons continuer à dénoncer cette situation. Nous ne céderons ni au chantage, ni à l’intimidation ni aux convocations arbitraires. Nous sommes d’abord à part entière des citoyens de la ville de Kédougou. SOS Kédougou a soif ! D’ailleurs, toute la région de Kédougou  souffre de ce manque d’eau. Nous ne pouvons comprendre qu’avec toutes ces ressources minières exploitées dans la région de Kédougou, que les populations de cette belle région vivent une situation aussi grave. La revendication pour de l’eau est une revendication légitime, c’est un combat qui doit être permanent. Kédougou est une région oubliée. C’est inadmissible qu’on parle de Sénégal émergent alors que  Kédougou souffre du manque d’eau » ont-ils dit.

A la fin du « sit in », M Ousmane Gaye, membre du collectif « SOS Kédougou a soif » est revenu en force pour dénoncer certains comportements.

« Ce sit in est une façon d’alerter l’opinion et de nous faire entendre. Les sociétés minières sont en train de contribuer au développement du Sénégal. Il y a un manque de volonté de l’Etat pour résoudre ce problème de pénurie d’eau dans la commune de Kédougou. Dakar s’approvisionne en eau à des centaines de kilomètres. Alors qu’à Kédougou, à moins de 10 km  il est possible de régler la situation. Si l’ Etat avait mis les politiques adéquates, il n’y aurait jamais eu ce problème à Kédougou » a précisé M Gaye

Les membres  du collectif citoyen « SOS Kédougou a soif » pensent qu’il y a un silence coupable des autorités politiques  de Kédougou. Une fois nommés ces hommes politiques sont à la merci du pouvoir. Au niveau national, ils ne défendent pas les intérêts de Kédougou, ne parlent même pas de cette pénurie d’eau à Kédougou. Par ailleurs, ils fustigent la sortie du ministre de l’hydraulique.

« Nous sommes sidérés quand Mansour Faye  dit que le problème d’eau sera réglé dans 8 mois. Dans 8 mois, on sera en campagne électoral, quel politicien se souciera des problèmes de populations pendant cette période. Attendre 8 mois encore alors  que nous avions déjà souffert pendant 6 mois, c’est de l’utopie. Nous voulons des solutions immédiates. L’intimidation  ne va pas passer. On ne peut pas être assis sur une pierre précieuse et continuer à mendier.  Depuis 2008 on dirait qu’on  a plus droit à la parole. Nous allons continuer le combat pour que Kédougou puisse se faire entendre » a précisé M Gaye

Conscients de certains comportements des citoyens, les membres du  collectif citoyen « SOS Kédougou a soif »  ont averti

« La génération d’aujourd’hui  n’a pas droit à l’erreur. Il faudrait que les membres du collectif citoyen « SOS Kédougou a soif » restent soudés  s’ils veulent réussir ce combat noble. Nous invitons tous les citoyens  à revoir leurs comportements et à limiter leurs actions néfastes sur l’environnement. Cette pénurie d’eau n’est pas un fait du hasard »

Il faut dire que les membres de l’Association des Elèves et Etudiants ressortissants de la Commune de Kédougou et des représentants des jeunes de Saraya et de Salémata sont venus soutenir les membres du les membres du  collectif citoyen « SOS Kédougou a soif »  dans ce combat.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.