Modern technology gives us many things.

Kédougou: Le Projet APTE présenté aux acteurs

La salle de réunions de la Gouvernance de Kédougou a abrité ce mardi 27 février 2018 un Comité Régional de Développement sur le projet Amélioration des Performances de Travail et d’Entreprenariat au Sénégal (APTE-Sénégal).

Le projet APTE-Sénégal est une réponse à la décision n° 1 prise par le Président de la République en conseil présidentiel sur les conclusions des Assises de l’Education et de la Formation consistant à « réorienter le système éducatif vers les sciences, les mathématiques, le numérique, les technologies et l’entreprenariat ».

Le projet APTE-Sénégal  est financé par la Fondation MasterCard.  Ce projet cible  six régions (Diourbel, Thiès, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Kédougou) sur une durée de 5 ans et se fixe comme objectif principal le renforcement des capacités des jeunes dans les domaines de l’employabilité, du professionnalisme et de l’esprit d’entreprise.

Mastercard Foundation collabore avec des organisations visionnaires afin de fournir un plus grand accès à l’éducation, à la formation professionnelle et aux services financiers pour les personnes vivant dans la pauvreté, particulièrement en Afrique.

Le projet APTE Sénégal  a été lancé officiellement par le Ministre de l’Education nationale le 23 mars 2017. Depuis cette date plusieurs activités ont été réalisées  notamment les rencontres avec les parties prenantes et l’enseignement des quatre premiers modules « Apte au travail » dans deux classes de 6ème  et deux classes de 1ère année dans les Collèges et  dans les Centres de Formation professionnelle.
Les différentes sessions de formation ont permis de mobiliser 840 enseignants qui ont démarré les activités pédagogiques dans les 140 établissements sélectionnés en juin dernier dans les six régions cibles (Diourbel, Kédougou, Kolda-Sédhiou, Thiès et Ziguinchor).

Le projet APTE-Sénégal (Amélioration des Performances de Travail et d’Entreprenariat au Sénégal) est mis en place par Education Development Center (EDC)  qui conçoit met en œuvre et évalue des programmes visant à améliorer l’éducation, la santé et les possibilités économiques à travers le monde.

Ce CRD organisé à Kédougou a permis d’impliquer l’administration et autres acteurs dans la nouvelle dynamique qui vise à transformer les paradigmes dans le sous-secteur du moyen secondaire et le sous-secteur de la formation professionnelle.

« La réunion des acteurs de la région trouve sa pertinence dans l’exercice de communication sur la présentation du projet en termes de philosophie, de composition, d’orientation et de stratégies de mise en œuvre afin de mieux s’approprier leurs rôles et responsabilités. »

Cette rencontre a été une tribune d’information, d’échanges et de partages sur les réalisations et les perspectives du projet dans la région.

Le projet APTE-Sénégal est articulé autour de quatre composantes. Pour chacune de ces composantes des modules sont conçus.

« Le principal critère mis en œuvre dans la sélection des professeurs, c’est la flexibilité, être libre pendant au moins 2 h de temps par semaine, avoir de l’expérience dans l’animation de clubs. Ce sont les chefs d’établissements qui sélectionnent les formateurs. La finalité c’est  la compréhension. APTE-SENEGAL ne donne pas de financement  mais reste ouvert à toutes les opportunités  de financement » a précisé Mme Sy née Pascaline Diénaba Badji adjointe à la directrice du projet APTE-Sénégal.

A la suite de cette rencontre M William Manel, le Gouverneur de Région a formulé quelques recommandations importantes.

« Il faut qu’on sente que le projet APTE-Sénégal a apporté des changements   dans le renforcement des capacités des jeunes. Il faut réfléchir sur la phase d’insertion des élèves et des jeunes qui seront formés »

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.