Modern technology gives us many things.

Kédougou : Les sages interviennent pour que Lessény Sy et ses conseillers se réconcilient

Après l’avortement du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB), les sages de  Kédougou ont pris leur bâton de pèlerins pour réconcilier les deux camps qui s’opposaient depuis quelques temps au conseil départemental de Kédougou.

Les doyens Fily Sadiakhou, Youssouph Keita, El hadj Bocar Sidibé, tous notables, et anciens élus de Kédougou entre autres ont joué leurs rôles en tant que sages et fils du terroir et dans le seul souci de sauvegarder l’intérêt de Kédougou pour briser de la façon la plus sage le bras de fer entre le président Lessény Sy et une partie de ses conseillers départementaux. C’est dans le même sillage que s’inscrivent les démarches de M Opa Ndiaye, Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Mamadou Hadji Cissé, Député Maire de Kédougou qui ont eux aussi agi sur la balance pour apaiser les cœurs.

Tous ont contribué à l’apaisement des malentendus entre le camp de Lessény Sy, Président du Conseil Départemental de Kédougou et le camp de Souleymane Diallo, 1er  secrétaire élu et Mme Adja Kadidiatou Doucouré, 2ème Vice-présidente et compagnie. La rencontre tenue ce mercredi 4 janvier 2016 au domicile du doyen El hadj Bocar Sidibé a abouti à un consensus.

« L’objet de la rencontre c’est contribuer à ramener la quiétude et la sérénité au conseil départemental secoué par des malentendus. Il fallait arrêter ce processus qui n’est de bonne nature  pour  aborder avec tranquillité les travaux du DOB. Déjà,  la première convocation du 29 décembre pour le DOB a avorté, seuls  13 présents sur les 40 conseillers. Si ça continue comme ça, on va vers le mur. Les sages avaient entrepris la même démarche et les conseillers ont participé à ce processus. Nous sommes venus nous joindre à eux pour mettre en avant le dialogue, le consensus a prévalu. Certes, il y a  encore des choses à revoir. Tous les conseillers ont pris l’engagement de se présenter ce jeudi 5 janvier 2017 à la réunion pour le DOB. Nous n’avons pas envie de voir le conseil départemental de Kédougou être géré par une délégation spéciale. C’est aujourd’hui que nous avons pu aboutir à un consensus que nous souhaitons être durable ».

A chaque étape, il  faut que les gens interviennent pour arrondir les angles. Nous ne pouvons pas vous dire qu’il y a une entente parfaite entre les deux parties. La réalité est que le mal est encore là. Nous avons gagné une première bataille mais pas la guerre. Nous avons gagné la présence de tous les conseillers à la réunion du DOB du 5 janvier 2017. Ce que nous souhaitons c’est la participation de tous les conseillers à la réunion du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB). Il ne faut pas qu’on méprise la position des conseillers par rapport aux recommandations formulées. Le bon sens voudrait qu’on en tienne afin d’améliorer l’ambiance qu’il y a au sein du conseil » a  averti M Ndiaye.

Toutefois, pour que ce consensus soit durable, l’autre partie a formulé quelques recommandations.

« Nous voudrons une large concertation dans la prise  de décisions, exigeons la redynamisation des 6 commissions, l’élaboration d’un projet structurant du conseil départemental, le paiement à temps des indemnités de sessions,  réclamons le report des 12 millions destinés à l’achat du tracteur sur le nouveau budget, de même le montant  qui a été alloué aux femmes. Nous voudrons également une amélioration de la communication au sein et à l’extérieur du conseil départemental de Kédougou afin que toutes les activités du conseil soient visibles » a précisé M Mamadou Yaya Bâ, le deuxième secrétaire élu du Conseil Départemental de Kédougou.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.