Modern technology gives us many things.

Kédougou : Khossanto s’engage dans le processus « CLAE »

La commune de Khossanto s’est résolument engagée dans le programme collectivité Locale Amie des Enfants (CLAE). Elle a installé ce lundi 8 janvier 2018, le conseil municipal des enfants.

Ils sont nombreux ces conseillers municipaux, Collectifs de Directeurs d’Ecoles (CODEC), partenaires, enfants à prendre à cette réunion présidée par l’adjoint au sous-préfet de Sabodala. Il s’agit du lancement du lancement du budget participatif CLAE.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du programme CLAE, Khossanto fait partie des communes pilotes au même titre que Dindéfélo, Tomboronkoto Dakatély, Fongolimbi et Missirah Sirimana pour opérationnaliser le Budget Participatif sensible à l’enfant communément appelé Budget Participatif CLAE. Cela s’inscrit dans la suite logique d’un partenariat entre l’ARD et UNICEF » a indiqué   Adama Bâ, responsable de la division renforcement de capacités, planification et bonne gouvernance ARD/Kédougou

Il a par ailleurs apporté d’autres précisions importantes : « Une collectivité locale amie des enfants est une collectivité locale où les préoccupations des enfants sont prises en compte par le conseil municipal. Les devoirs, les droits des enfants sont mis en avant afin d’améliorer les affaires de la cité ».

Une projection de film sur la situation des enfants dans la région de Kédougou a permis à KEOH de faire prendre conscience des menaces qui pèsent sur cette couche vulnérable. Ainsi, les conseillers ont-t-ils décidé de tourner à jamais cette page sombre en prenant davantage en compte les principales préoccupations des enfants. Pour joindre la parole à l’acte, ils ont adopté à l’unanimité, l’enrôlement de la commune de Khossanto, dans le programme Collectivité Locale Amie des Enfants. Il faut dire qu’au delà du financement de l’UNICEF, la commune de Khossanto a bénéficié du soutien financier de Sabodala Gold Operations.

M Séga Diallo, du Département Relations Communautaires de la SGO a réitéré l’engagement de la société à continuer à accompagner la commune de Khossanto dans ce processus.

« L’enfance est une problématique mondiale. En tant que partenaire de la collectivité locale, nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative de l’Unicef de mettre en place des CLAE. Pour attirer l’attention de tout le monde, il faut intégrer, prendre en compte les préoccupations des enfants qui ne sont pas dans le circuit formel. Nous réaffirmons notre engagement à continuer à appuyer ce processus» a-t-il souligné.

La deuxième étape de l’activité a consisté à la mise en place du conseil municipal des enfants. Cette structure représentant l’ensemble des enfants de la commune de Khossanto est appelée à travailler de concert avec le conseil municipal sénior afin que ses préoccupations soient prises en compte. KEOH servira de bras technique à ces deux conseils municipaux en termes d’orientation et de renforcement de capacités. Il faut dire que l’implication de KEOH dans ce processus témoigne d’une volonté de  territorialisation  des politiques publiques. Ainsi, l’Unicef et l’ARD s’appuieront sur KEOH pour accompagner les communes dans une perspective de pérennisation.

« Nous allons prochainement organiser des fora des délégués  afin de pouvoir recenser les besoins des enfants pour  pouvoir les intégrer dans le Budget. Ils vont participer aux Débats d’Orientation Budgétaire pour convaincre le conseil à mettre plus de budget pour prendre en charge les préoccupations  des enfants de la commune. Nous allons les accompagner, les orienter dans tout ce processus » a confié M Dialiba Tandian, le manager principal de KEOH

M Mamady Cissokho, le maire de la commune de Khossanto n’a pas caché se sentiments de satisfaction par rapport à cette belle initiative.

« Nous sommes satisfaits du lancement de ce programme CLAE financé par l’Unicef. Nous avons eu des explications claires sur le processus et la mise en place du conseil municipal des enfants est effective. Nous remercions SGO. Il n’y a pas meilleure partenaire que la SGO dans la zone. Tout récemment, elle a assuré  l’équipement de la CTP de Khossanto à hauteur de 5 millions FCFA. Le conseil municipal s’engage à intégrer et à prendre en charge dans le budget participatif les doléances qui seront formulées par les enfants dans le processus » a –t-il dit non sans confier une  première mission au conseil municipal des enfants, celle d’interdire aux parents la conduite des tricycles par des enfants ou de les sensibiliser sur les dangers auxquels ils pourraient être exposés en  conduisant ces types d’engins.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.