Modern technology gives us many things.

Kédougou : Fawe sensibilise sur les dangers de l’excision

L’école élémentaire de Ndiormy a abrité ce lundi 16 juillet 2018 une causerie sur les dangers de l’excision.

La communauté du quartier Ndiormy s’est mobilisée dans son ensemble pour prendre part à cette activité .Ainsi, à l’entame, Inspecteur Ibrahima Cissokho, adjoint à l’IEF de Kédougou a salué la forte mobilisation des femmes, des jeunes et des membres de Fawe. Il a par ailleurs exhorté les communautés à faire tout pour mettre les filles dans de bonnes conditions.

« La fille, on doit la protéger et la mettre dans de bonnes conditions. A cause de certaines de nos pratiques, nos filles ont souvent des problèmes au moment de l’accouchement. Dans nos quartiers, certains comportements de nos filles les exposent à plusieurs dangers qui pourraient constituer des motifs d’abandon scolaire. L’enseignant seulement ne peut pas tout seul s’occuper de l’éducation de l’enfant. Les parents doivent jouer leurs rôles »a-t-il dit

Dans le même sillage, Mme Fatoumata Diallo, matrone au centre de santé de Kédougou a pointé du doigt les effets collatéraux liés à l’excision. Selon elle, cette pratique est dangereuse et dégradante pour la fille car pouvant entrainer chez la victime des saignements, des accouchements difficiles, la fistule, la frigidité et même la stérilité. Les résultantes de cette mauvaise pratique peuvent être  une entrave à la scolarisation des filles.

L’assistance a profité de l’occasion pour mettre en exergue tous les autres comportements à risques ou pratiques qui perturbent la scolarisation des filles. Il s’agit entre autres des mariages d’enfants, les grossesses précoces, les viols.

Il faut rappeler que Fawe intervient dans tous les domaines qui constituent  des obstacles à l’éducation des élèves garçons ou filles.  Après cette première mobilisation  sociale réussie à Ndiormy, M Benjamin  Sambou, le point focal de Fawe a promis de multiplier ces genres d’initiatives dans les autres quartiers de la commune de Kédougou.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.