Modern technology gives us many things.

Kédougou : les acteurs cogitent sur les rapts d’enfants

La salle de réunion du Cdeps de Kédougou a abrité ce mercredi 18 avril 2018 un Comité Départemental de Développement sur les rapts d’enfants. Cette réunion a été présidée par M Moustapha Diaw, le Préfet du Département de Kédougou.

A la suite du mot introductif du président de séance, une projection de films sur le phénomène des enlèvements d’enfants a permis à l’assistance de mesurer la gravité de la situation qui affecte toutes les régions du pays.

Une autre présentation a été faute sur le dispositif mis en place au niveau du département de Kédougou  pour prévenir et combattre ce phénomène de rapt d’enfants. Ce dispositif met l’accent sur la prévention  par le plaidoyer, la sensibilisation les visites à domicile, la mise en œuvre de leçons sur les rapts  d’enfants dans les disciplines  transversales.

Plus d’une centaine d’acteurs ont pris part à cette rencontre. Il s’agit des Directeurs d’école, des ONG, des représentants des forces de défense et de sécurité, des chefs de services, du représentant du parlement des enfants, des moniteurs de Collectivités Educatives, des GPF, des membres de la SCOFI, du RFEK…

Les intervenants ont formulés des recommandations allant dans le sens d’améliorer le travail. Ils ont préconisé la mise en place d’un comité départemental d’alerte, l’élaboration d’un schéma intégré  de prise en charge, la prise en compte des talibés dans les cibles à protéger, la gestion des rumeurs, la synergie d’actions dans le partage d’informations essentielles, la mise à disposition d’un numéro vert, des supports de communication , l’implication des élus locaux et l’organisation de foras communautaires dans les différentes communes.

Il a été suggéré à chacun des acteurs de fournir des efforts supplémentaires. Aux imams et aux curés de faire des rapts d’enfants l’objet de leurs prêches dans les mosquées et églises.

M Moustapha Diaw, le préfet de Kédougou a demandé de sensibiliser les parents sur leurs rôles  de protection des enfants aux autres participants de faire une large démultiplication des échanges de ce CDD à la base.

Les sous-frets de Bandafassi et de Fongolimbi ont pris l’engagement d’organiser les jours à venir des Comités Locaux de Développement dans leurs arrondissements respectifs afin de partager avec les communautés sur ce phénomène de rapts d’enfants.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.