Modern technology gives us many things.

La juriste Khady Bâ sur la prostitution: « La loi laisse beaucoup de vide »

Parlant de la loi sur la prostitution, Khady Ba, Juriste consultante en droits humains, a déclaré que le texte est caduque. « La loi n’est pas parfaite, elle laisse beaucoup de vide. Avec l’évolution sociale, les textes doivent suivre.  Sinon, ils deviennent obsolètes. C’est le cas du texte sur la prostitution. Il est même tombé dans l’oubli », dit-elle.

Le membre de l’Association des Juristes du Sénégal (AJS) affirme sans ambages que «le législateur a donné d’une main, en adoptant une loi qui tolère la prostitution, ce qu’il a retiré de l’autre en rendant quasi impossible le cadre d’exercice de cette activité ». Pour elle, les incohérences ne manquent pas dans cette loi.

Selon elle, la prostitution est un métier légal reconnu par la loi mais il y a toujours une nuance qui permet de distinguer une prostitution officielle, désignant celle qui se pratique en règle, de la prostitution dite clandestine, pratiquée par les professionnelles du sexe qui ne sont pas inscrites au fichier sanitaire. « Encore que ce carnet sanitaire est discriminatoire », renseigne Mme BA, soulignant qu’une disposition de la loi fixe l’âge de la prostitution à la majorité de 21 ans, dans les colonnes de « Libération » repris par Pressafik.

Les commentaires sont fermés.