Modern technology gives us many things.

La Journée de Réflexion sur la vie et l’œuvre de Serigne Ibrahima Mbacké a vécu

En prélude à la 32ème Edition du Magal de Mbacké Barry  qui commémore  l’anniversaire de  la naissance de Cheikh Ibrahima Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul( 1912-1955), une Journée de Réflexion sur la vie et l’œuvre de du Saint Homme, a eu lieu, ce samedi, à l’UCAD 2(Université Cheikh Anta Diop de Dakar). Cette rencontre, 3ème  du genre,  a porté sur le thème : «La solidarité musulmane dans le Mouridisme : l’exemple de Cheikh Ibrahima Mbacké Khadimou Rassoul». Cette rencontre présidée par Serigne Fallou Mbacké Ibn Cheikh Ibrahima Mbacké Khadimou Rassoul (représentant le Khalife de Mbacké Barry, Serigne Abdourahmane Mbacké dit Serigne Dame Atta), a aussi vu la présence de hautes personnalités religieuses, politiques et coutumières comme Serigne Djily Mbacké Abdou Aziz Barra, Serigne Mame Cheikh Mbacké Khadim Awa Ba, Serigne Yadaly Mbacké, Serigne Mouhamed Kabirou Mbacké, Serigne Sadèkh Mbacké Ibn Serigne Dame Atta, Serigne Abdoulahad Mbacké Ibn Serigne Khadim Mbacké Ibrahima Khadimou Rasoul, Serigne Barry Mbacké Ibn Serigne Khadim Ibrahima Khadimou Rassoul , Serigne Saliou Mbacké, petit-fils de Serigne Ibrahima Mbacké, Ousmane Sonko( Président du parti PASTEF, le Professeur Amsatou Sow Sidibé. Les différentes interventions ont été, ainsi, axées sur les valeurs de solidarités qui demeurent un des traits qui caractérise la confrérie fondée par le Cheikh Ahmadou Bamba. Le 6ème fils de Bamba (Serigne Ibrahima Mbacké), qui était à l’honneur, a été donné comme un modèle de vertu, de solidarité à la jeunesse. Le Professeur Amsatou Sow Sidibé  a aussi souligné sa grande contribution au rayonnement  de la doctrine mouride et ses différents périples sur les traces  de son défunt père, le Cheikh Ahmadou Bamba au Gabon, en Mauritanie et à Thiéyène Djoloff.

Ibrahima Ngom

Les commentaires sont fermés.