Modern technology gives us many things.

Jeunesse Entrepreneuriat Banlieue : Pape Amadou Mbodj s’en prend aux patrons

0

L’une des missions fondamentales des organisations regroupant le patronat est de représenter les entrepreneurs auprès des autorités pour défendre leurs intérêts. Mais, les jeunes entrepreneurs ne semblent pas se retrouver dans ces organisations. Une situation que dénonce Pape Amadou Mbodj pour qui ces organisations ne prennent pas en charge, dans leur fonctionnement, les préoccupations des jeunes entrepreneurs. « Quelles sont les politiques que les différentes organisations patronales existantes ont mis en place pour permettre aux jeunes de se lancer dans l’entrepreneuriat ? Rien ! Des séries d’annonces qui ne durent que le temps d’une cérémonie mais surtout un défaut de mentoring envers  cette couche qui ne demande qu’à bénéficier d’un coup de pouce », se demande-t-il ?

Malgré les discours officiels et les promesses de campagne, les jeunes entrepreneurs en Banlieue sont confrontés à beaucoup de difficultés liées notamment à l’absence de mentors. Ce manque de référents qui est le modèle à suivre est un handicap pour les jeunes banlieusards qui éprouvent de ce fait plus de difficultés à porter jusqu’au bout leur projet. C’est pourquoi la question de l’emploi des jeunes en milieu périurbain reste une question que l’on aborde tous les jours, sans toutefois trouver la bonne formule, qui réside inéluctablement dans l’accompagnement et l’encadrement des jeunes défend Mbodj. « Je pense que les jeunes initient beaucoup de choses sur le plan entrepreneurial au Sénégal surtout sur le plan digital. On voit que les jeunes s’activent beaucoup dans ce domaine. L’Etat et le patronat doivent accompagner cette jeunesse très entreprenante parce qu’il n’y a que les PME et les PMI qui peuvent faire avancer ce pays »  déclare Pape Amadou Mbodj.

En effet ces organisations qui se réclament patronales doivent accompagner les jeunes dans cette dynamique entrepreneuriale parce que l’Etat n’a pas les moyens de donner à tout le monde un emploi. Ce que l’Etat peut faire par contre, c’est de créer les conditions pour permettre aux jeunes de pouvoir créer leurs propres entreprises.

Il faut beaucoup plus de pragmatisme dans les politiques d’accompagnement de cette jeunesse très entreprenante à l’image des Start up qui se créent tous les jours et qui ne demandent qu’à être encadrés pour participer au développement du Sénégal.

Le Président Macky Sall a la chance aujourd’hui d’hériter d’une jeunesse très entreprenante, et déterminée qui croit aux opportunités qu’offre le milieu entrepreneurial. Il suffit d’une bonne organisation dans l’accompagnement pour faire décoller le Sénégal.

Calebasse d’Or

Initiateur de la cérémonie Calebasse de l’Excellence Awards qui en est à sa 10 édition pour célébrer le mérite de certaines entreprises structures ou personnalités, Pape Amadou Mbodj reste dévoué à la cause de la jeunesse eu égard  à son sens infaillible de l’entrepreneuriat  « Nous avons mis en place l’Office des petites entreprises émergentes du Sénégal (OPES) et un autre mouvement Initiative Jeune qui fait la promotion de toutes les initiatives venant de la jeunesse et dans tous les secteurs d’activité. Je suis également le Président de l’Association les Espaces Verts qui œuvrent pour la préservation de l’environnement », souligne Pape Amadou Mbodj

 

 

Reussirbusiness

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.