Modern technology gives us many things.

Italie: Une Ivoirienne décède dans une structure d’hébergement de migrants

Une Ivoirienne est décédée dans une structure d’hébergement de migrants  dans la petite ville de Cona, près de Venise en Italie. L’information est révélée  par « Transalpin », un média local. La défunte,  Mlle Sandrine Bakayoko, était âgée de 25 ans. A l’origine de sa mort, un manque de prise en charge immédiate dans le centre d’accueil.

La jeune ivoirienne selon les informations, vivait en Italie avec son compagnon depuis quatre mois. Avant d’immigrer en  Italie, elle serait passée par la Libye. Des témoins affirment que le jour du drame, elle s’est évanouie dans les toilettes du centre d’hébergement.

« L’ambulance est arrivée à 14 heures. Les médecins ont déclaré être partis juste après avoir reçu l’appel, et avoir essayé de la réanimer, sans résultat », explique les secours. Pour éclairer l’opinion, le parquet de Venise dit ouvrir une enquête et a demandé l’autopsie.

L’état de santé de la victime a été expliqué par son compagnon dont l’identité n’est pas révélée. « Elle était malade depuis des jours, a expliqué le compagnon de la jeune femme au Corriere della Sera. L’endroit n’était pas adapté pour les femmes », a-t-il dit.

Suite au décès de la jeune femme, une révolte de la part des 1500 migrants  qui vivent dans  la structure d’accueil a semé une panique générale. Les manifestants déplorent leurs mauvaises conditions de vie.

Rappelons de nombreux Africains, en quête d’un avenir radieux en Europe, tentent par  tous les moyens de rejoindre l’Europe. Pour la plupart d’entre eux l’Espagne reste la destination privilégiée même si l’Italie est devenue   le nouvel eldorado des Ivoiriens. Selon le gouvernement ivoirien, ils s’y rendent quotidiennement  par centaines.

« Les villes de Daloa et San Pedro à en croire nos informations, seraient les lieux où ces voyages clandestins sont organisés par des individus non identifiés », rapportent les médias.

Afrikmedia

Les commentaires sont fermés.