Modern technology gives us many things.

Horrible, un enfant de 7 ans battu à mort par son père et sa belle-mère

Nous vivons vraiment dans un monde où la violence prend de plus en plus, une proportion inquiétante dans les habitudes des personnes. Sinon aucune raison ne peut justifier le fait de battre un enfant jusqu’à la mort, et de surcroît sa propre progéniture.

C’est cette barbarie, qu’un homme résidant à Port Harcourt, dans l’État de Rivers au Nigeria a récemment fait. Il a tué son fils, samedi dernier. L’homme appelé Inimgba aurait frappé son fils George Tamunoibuemie âgé de 7 ans avec un objet lourd, qui a arraché l’innocent à l’affection de ses proches.

Une source policière à Port Harcourt l’a confirmé. Une voisine du défunt a déclaré que Inimgba n’était pas un père attentif et qu’il abandonnait son fils George, en l’obligeant à se débrouiller pour trouver de quoi se mettre sous la dent.

La voisine a également expliqué que quelques jours avant son décès, jeudi précisément, elle lui avait acheté un crayon pour qu’il l’utilise à l’école.

Racontant les faits à Vanguard, elle a dit:

“Cette semaine, j’ai vu ce petit garçon dans un magasin, des gens s’étaient rassemblés autour de lui. Il avait volé un beignet  et tout le monde blâmait son père, disant qu’il ne lui donnait pas de quoi manger et que c’était pour ça que le garçon avait volé. Ils ont dit que le père et la belle-mère de l’enfant le maltraitaient. J’ai vu des cicatrices sur tout son corps. Les gens à qui il a volé les beignets lui ont même donné plus de beignets et des boissons gazeuses. J’ai emmené le petit garçon chez moi et lui ai posé des questions. Il était un garçon intelligent. Il m’a même  demandé de lui donner un crayon pour l’école , ce que j’ai fait.J’ai également acheté des biscuits pour lui, j’ai pris une photo de lui avant de partir. J’ai promis de voir son père, mais je n’ai pas pu, à cause de mon horaire serré, la semaine dernière. Ce matin, je me suis réveillée pour entendre que son père l’avait tué. Le père l’a battu à mort. Le père est au poste de police d’Amadi maintenant, tandis que le corps du petit garçon a été emmené à la morgue. J’ai vu le père se tenir brièvement à la station car il prétendait qu’il ne l’avait jamais battu”.

Selon Sri George qui a partagé l’incident sur Instagram, le père et la belle-mère du garçon ont été remis à la police.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.