Modern technology gives us many things.

Gestion des futures communes, les populations veulent être plus regardantes

Dans beaucoup de collectivités locales notamment en zone rurale, des manquements ont été relevés dans la gestion de ces dernières. Il est reproché souvent aux présidents de conseils de gérer la collectivité locale selon leurs propres humeurs. Nous avons interrogé  les populations sur la gestion de leur cité à travers le conseil rural ou la commune. Pour ces populations, il n’y a presque pas eu de gestion participative. C’est le maire ou le PCR qui décidait seul ou avec un groupe de gens acquis à sa cause. L’avis des populations est souvent négligé. C’est pour cette raison que les administrés sont décidés à barrer la route à ce qu’ils appellent « la gestion solitaire ou clanique » de leur cité. Ils veulent que leur avis soit prioritaire et pris en compte dans les orientations et les actions pour le
développement de leur localité. Les populations sont prêtes à descendre les maires véreux par tous les moyens possibles. Elles ne veulent plus qu’une personne ou un groupe de personnes décident à la place de toute la communauté. « Il faut mettre fin à l’arrogance qui frise le mépris qu’on a notée chez nos dirigeants locaux », nous a lancé un homme retraité âgé de près de 70 ans qui ajoute en disant « une fois élus, ils se croient au-dessus des populations qui les ont choisis et ça c’est fini, maintenant nous avons tous compris l’enjeu de la décentralisation ». Alors mesdames et messieurs les futurs maires vous êtes avertis.
Mamadou Lamine Badiane à Bignona pour
xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.