Modern technology gives us many things.

Frontière avec la Gambie : les populations luttent pour leur identité sénégalaise

Les populations qui vivent long de la frontière avec la Gambie dans le département de Bignona ont du mal à se faire une pièce d’état civil. Cette situation est plus perceptible chez  les jeunes nés entre leur déplacement vers la Gambie pour fuir le conflit et leur retour au bercail.

Depuis leur retour de la Gambie où ils ont passé plusieurs années pour fuir le conflit dont le nord Sindian était devenu le principal théâtre d’opération, les habitants de la bande frontalière courent désormais derrière les pièces d’état civil. Ces populations qui veulent se sentir sénégalaises à part entière ne savent plus à quel tribunal se fier. Aujourd’hui, en plus de la frustration ne pas être identifiable, ces populations qui lutte pour reconstruire leur vie ont une mobilité très réduite faute de pièce et leurs enfantsqui sont à l’école sont ceux qui en souffrent plus. Elles lancent alors un appel en direction des autorités compétentes pour leur faciliter l’obtention de ces pièces qui les mettent en sécurité

En attendant, les habitants de cette zone du nord Sindian vont continuer à faire avec dans une zone où pour passer par certaines localités, il faut montrer patte blanche, sinon c’est tout un interrogatoire.

 

L.BADIANE pour xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.