police

Quelques centaines de personnes ont manifesté ce samedi 17 juin à Paris pour réclamer «justice et vérité» pour Lamine Dieng. Ce jeune Franco-Sénégalais de 25 ans est décédé il y a dix ans jour pour jour dans un fourgon de police après avoir été immobilisé et pressé au sol. En 2014, la justice a conclu à un non-lieu. Mais la famille continue le combat.

Il faut créer des groupes de surveillance de la police, des groupes de gens qui vont suivre l’action de la police dans les quartiers et suivre ensuite les personnes interpellées jusqu’au commissariat pour assurer que leurs droits sont respectés.

Letempsdesbanlieues

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here