Modern technology gives us many things.

Femmes enceintes et sages-femmes manifestent…

Des femmes enceintes et des sages-femmes ont organisé ce samedi à Lomé, une marche symbolique pour rétablir la confiance mutuelle entre elles, en matière d’accueil dans les maternités, dans le cadre de la célébration le 5 mai prochain de la Journée internationale des sages-femmes, a constaté sur place la PANA.

La marche qui s’est déroulée au quartier Hedzranawoé, centre-nord de Lomé, où se trouve le siège de l’association des sages-femmes, est initiée avec l’appui du Programme des Nations unies pour les questions de population (UNFPA) en vue «d’engager un pacte de bon accueil entre les sages-femmes et les femmes enceintes », selon les organisatrices.

«La marche de ce jour, une première, voudrait rétablir la confiance mutuelle entre les prestataires des soins de la santé de la mère, notamment les sages-femmes et les bénéficiaires que sont les femmes enceintes. Nous en avons assez du mauvais visage qu’on nous prête. Les sages-femmes ont toujours été incontournables pour les femmes enceintes. Il n’y a pas de raison qu’une sage-femme qui a été formée pour la prise en charge d’une grossesse et de l’accouchement, ne fasse pas correctement son travail», a déclaré Eloïse Adjowa Adandogou, Présidente nationale de l’Association des sages-femmes du Togo (ASSAFETO).

Le Chargé de la santé de la reproduction à l’UNFPA, le Dr Yawo Agbigbi, qui considère que «la question de l’accueil des sages-femmes est un sujet très brûlant », souligne qu’«il est de bon ton de trouver les voies et moyens pour corriger cet état des choses entre les deux acteurs de la santé afin d’améliorer les conditions de la santé de reproduction et de la santé de la mère, en particulier», soulignant, par ailleurs, la complexité du travail de sages-femmes.

Plusieurs activités sont inscrites au programme du 5 mai, commémorant la Journée internationale de la sage-femme, notamment des conférences-débats, la planification familiale, la consultation prénatale, le dépistage du col de l’utérus et du sein et un défilé de mode des femmes enceintes, indiquent les organisatrices.

Le problème de l’accueil dans les maternités, rappelle-t-on, est un combat engagé depuis plusieurs années par des associations de femmes en vue de mieux prendre en charge les femmes enceintes qui se plaignent souvent, mais le problème demeure, surtout dans les centres publics de santé.

 

Les commentaires sont fermés.