Modern technology gives us many things.

Les chiffres alarmants du Pr Rokhaya Cissé de l’Ifan

Parmi  les facteurs qui favorisent l’exclusion  des jeunes filles, le Pr Rokhaya Cissé, chercheure à l’Ifan (Institut fondamental d’Afrique noir) note les caractéristiques individuelles de l’enfant telles que le sexe, car les  élèves filles sont bien plus touchés que les garçons.  »Nous avons remarqué qu’il y’a un nombre important d’enfants exclus du système éducatif dont majoritairement de filles. Nous avons constaté que sur tous les élèves qui abandonnent, il y’a plus de 53% de filles. Les chiffres montrent aussi qu’elles s’inscrivent le plus, mais malheureusement, elles quittent  l’école massivement et plus tôt que les garçons », assure la titulaire d’un doctorat de sociologie.

Pour elle, les premiers motifs d’abandon des filles sont  »les travaux domestiques à la maison, qui deviennent un frein pour l’éducation de ces dernières », renseigne le Pr Cissé. Il y’a aussi d’autres facteurs comme les mariages et grossesses précoces.

En outre, elle a déclaré avoir testé plus de 23000 enfants de 9 à 16 ans pour déterminer leur niveau en maths, français et arabe. Et, je selon ses chiffres, 20% des élèves ont échoués à ce test. Un rendement relativement faible pour un pays qui consacre 20% de son budget à l’éducation » ajoute-t-elle.

Senenews

Les commentaires sont fermés.