Modern technology gives us many things.

“Il faut doubler les salaires des enseignants”, selon les pro-Sonko

Pour régler une bonne fois pour toute la crise scolaire et tous les problèmes qui secouent le secteur éducatif sénégalais, il faut doubler les salaires des enseignants. C’est la solution offerte par le mouvement des enseignants du parti Pastef au gouvernement de Mouhamad Boun Abdallah Dionne. Les partisans d’Ousmane Sonko pense que l’essentiel des revendications réside dans l’indemnité de logement et que tout le reste ne constitue que des points d’accords que le gouvernement doit respecter.
“On veut manipuler l’opinion pour dire que les enseignants demandent trop. Ce qu’il faudrait faire pour permettre aux enseignants de vivre décemment et de se consacrer à leur tâche d’encadrement et d’éducation de nos enfants, c’est doubler leur salaire. C’est ça la revendication légitime”, a affirme le coordonnateur dudit mouvement Moustapha Faye.

Les enseignants du Pastef ont également répondu au président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakkaar (Bby) qui a accusé leur leader d’avoir brisé le ménage de plusieurs femmes de députés à cause de ses révélations sur les 10 millions qui devaient être alloués aux parlementaires en guise d’indemnités. “Cela est un mensonge manifeste. Nos femmes sont dignes, ont de la valeur et sont plus responsables que lui (Aymérou Gningue)”, lance Djiby Gueye Ndiaye, membre du comité de pilotage du Pastef.

Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye en a aussi pris pour son grade. Les camarades de Sonko pense qu’il est pire que son prédécesseur dans ce département et que Macky Sall compte s’appuyer sur lui pour se faire réélire en 2019. C’est ainsi qu’ils ont appelé les Sénégalais à se mobiliser pour exiger des élections libres et transparentes.

Les commentaires sont fermés.