Modern technology gives us many things.

Développement local : Le CD de Kaolack, l’ADL et le Crédit Mutuel signent une convention…

Dans le cadre de la planification de son développement économique et social sur le Plan Sénégal Emergent (PSE), le Sénégal vient de s’appuyer sur 27 projets structurants et sur l’ACT III de la décentralisation qui a pour ambition de bâtir des territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à travers la territorialisation des politiques publiques. Sur ce,  l’Agence de Développement Local(ADL), dans le cadre de sa mission générale de promotion des actions de développement local et,  en rapport  d’avec les orientations politique de l’Etat, propose une offre de services comprenant le projet de Bourses Territoriales pour un Sénégal Emergent (BT/PSE). Ainsi, pour déclarer la guerre  contre la pauvreté et le chômage dans le département de Kaolack,  le  Président du Conseil départemental de Kaolack vient de signer  une convention  en accompagnant la vision du chef de l’Etat à l’endroit des jeunes et des femmes. A ce titre,  l’institution dirigée par le président Baba Ndiaye,  le Crédit Mutuel  du Sénégal  et l’Agence de Développement Local ont  signé, hier, une convention tripartite pour le démarrage effectif du projet de bourses territoriales. Le Projet de Bourses Territoriales pour un Sénégal Emergent (BT/PSE) vise à soutenir de manière significative économique des populations de base afin de contribuer à l’augmentation et à la diversification de leurs revenus, plus spécifiquement, à promouvoir le leadership des collectivités locales en matière de promotion et d’animation économique des  territoires, favoriser  la création d’activités économiques initiées par des porteurs de projet qui veulent , sur ces entrefaites, créer ou développer leurs propres affaires à partir de leur territoire , promouvoir l’auto-emploi chez les jeunes et les femmes et réduire la pauvreté, l’exode rural et le fléau de l’émigration clandestin. A en croire le  Président du Conseil départemental de Kaolack : «Cette convention va permettre aux femmes  et aux jeunes de bénéficier des financements. Tous les porteurs de projets rentables et lucides seront financés. Nous voulons faire en sorte que Kaolack  qui expérimente ce nouveau instrument, en tant que département pilote,  puisse réussir afin que le projet généralisé sur l’ensemble du territoire », a laissé entendre Baba Ndiaye. M. Malal Camara directeur de l’ADL, pour sa part,   de souligner : «Ce projet s’inspire de l’initiative des Bourses Tremplin pour l’emploi. Sur le plan du dispositif de mise en œuvre, l’ADL assure la coordination globale du projet, tandis que les conseils départementaux sont chargés de l’animation et de l’exécution, en collaboration avec les différentes communes, les différents services techniques déconcentrés d’appui au développement local et les institutions financières. Il a trois composants : financements des activités, accompagnement  et suivi évaluation des actions et projets financés, renforcement des capacités des acteurs bénéficiaires.» Disons que  cette phase pilote, le projet en question, concerne les collectivités locales des régions centre : Diourbel, Fatick, Kaolack, Fatick, Kaffrine et Louga. Le Directeur de l’ADL a, lui aussi, souligné que la signature de  cette Convention est intéressant en ce qu’elle permettra la  capitalisation d’expérience conclue entre  les région de Fatick et Thiès.  Non sans signaler que sa structure va mettre une caution au niveau du crédit mutuel et que  le montant de financement dépend le nombre de projet financé par l’institution financière. Quant’ à Wally Ndour Directeur du Crédit Mutuel de la région centre Kaolack, Fatick et Kaffrine  a fait savoir qu’une caution pour  accompagner les promoteurs et saluer l’initiative.

 

Les commentaires sont fermés.