Modern technology gives us many things.

Blaise Compaoré s’installe à la Une de tous les quotidiens

Puisque c’est férié au Sénégal, un jour sans presse, xibaaru vous propose la Revue de la presse de la Côte d’Ivoire, un pays qui attire toute l’actualité vu la présence de Blaise Compaoré à Yamoussoukro.

Revue des titres

La crise au Burkina sous la pression de la communauté internationale pour un retour à l’ordre constitutionnel après la démission du Président Blaise Compaoré occupe une place de choix dans les journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire.

‘’L’Union africaine au Lieutenant-colonel Zida : quinze jours pour dégager », informe Fraternité Matin. Le journal de service public rappelle ‘’ce que dit la Constitution de juin 2012 » en cas de vacance de pouvoir au Burkina Faso.

15 jours pour rendre le pouvoir aux civils, tel est, selon Le Patriote, ‘’l’ultimatum de l’UA » à l’Armée burkinabé. Le confrère croit savoir comment Blaise Compaoré, ‘’ le patriote » a sorti ‘’son pays de la misère ».

Pour Notre Voie, après la chute de Blaise Compaoré, ‘’ la peur gagne Ouattara ». Le Nouveau Réveil renseigne sur ‘’ une solution de consensus annoncée » pour la succession de Blaise Compaoré. D’où la question de savoir ‘’ qui va remplacer le Lieutenant-colonel Zida ? », interroge ce confrère.

Le Temps met en exergue ‘’ le rapport des magistrats burkinabè qui accable Compaoré », trois jours après sa chute. Pour le maître de conférences Francis Kpatindé, ‘’ le fait que Compaoré soit en Côte d’Ivoire va être ingérable », rapporte Soir Info.

A cet effet, L’Inter révèle que ‘’ Compaoré veut quitter Yamoussoukro » où il est arrivé, il y a trois jours. ‘’ La chute de Compaoré sonne la mort politique de Soro Guillaume », avoue, dans les colonnes de Le Quotidien d’Abidjan, un ex-chef de guerre de la rébellion.

Selon LG Infos, Compaoré débarque en Côte d’Ivoire ‘’ avec un bataillon de l’armée burkinabé » pour ‘’ préparer une base arrière » sur le sol ivoirien, écrit le journal citant un diplomate.

En accueillant l’ex- chef d’Etat burkinabé en Côte d’Ivoire, ‘’ le président Ouattara a exprimé sa compassion à Ouattara », affiche La Matinale. L’Expression juge le FPI de ‘’parti ingrat » qui a décrété ‘’ l’opération Compaoré dehors ».

Selon Notre Voie, ‘’ Laurent Gbagbo est attendu sur deux fronts », à la Cour pénale internationale où deux audiences distinctes contre lui, s’ouvrent, ce mardi, dans le cadre d’une ‘’conférence de mise en état ».

Les commentaires sont fermés.