Modern technology gives us many things.

Bignona : Les vendeurs de « ditakh » brisent le silence pour sauver leur business 

 

 

L’incident qui a causé la mort d’une personne à Touba consécutive à la consommation supposée du ditakh a alimenté le débat notamment sur les réseaux sociaux. Cela a impacté négativement sur le chiffre d’affaire des sénégalais qui s’activent dans la commercialisation de ce fruit. Ces derniers qui sont dans le département de Bignona ont brisé le silence pour dénoncer la mauvaise publicité que l’on fait à leur produit.

Pour eux, dirent que ce produit « importé de la Casamance vers le Sénégal » est une erreur grossière de langage car la Casamance est partie intégrante du Sénégal. Ces « baol-baol », comme on les appelle car venant pour la plupart des régions du nord pensent c’est un faux débat que de penser que c’est le « ditakh » qui vient de la Casamance est de mauvaise qualité ou est à l’origine du drame.  Et pourtant, depuis plusieurs années, ils se livrent à cette activité et ce sont deux à quatre camions qui quitte chaque jour Bignona pour Dakar.

Analysant la question, ils estiment ce sont des gens qui ont le même produit et qui n’arrivent pas l’écouler à cause de sa qualité faible qui sont à l’origine de cette manipulation médiatique. Ils dénoncent alors avec la dernière énergie le discrédit qu’on veut donner au ditakh de la Casamance.

L.BADIANE pour xibaaru.com.

Les commentaires sont fermés.