Modern technology gives us many things.

Autonomisation des jeunes: un projet de 150 millions de dollars pour accompagner le Sénégal

0

Renforcer l’autonomie des jeunes et leur permettre l’accès aux opportunités entrepreneuriales, c’est l’objet d’un programme programme du fonds international pour le développement agricole (Fida).  Lors d’un atelier de validation organisé à Diamniadio,  Denoit thierry représentant du  (Fida) a indiqué que c’est un nouveau projet qui devrait être signé et couvrira les zones de Matam, Tambacounda, Kédougou et Kolda. Ce dernier de préciser que d’autres projets seront discutés afin de les affiner et seront orientés principalement sur les jeunes et entrepreneuriat rural.
“depuis des années, la Fida a fait des expériences des projets sur le terrain depuis Kaolack, Kaffrine jusqu’au Sénégal oriental et ces expériences ont été très positives, le gouvernement demande qu’on les mette à l’échelle afin de le faire de manière plus large au niveau national”.
“Nous continuons les projets en cours que sont le Pafa sur l’ouest du pays et le Padaer sur l’est et cela nous donne une excellente assises parce qu’on travaille déjà dans des centaines de villages dans des domaines, cela va de la Casamance très humide avec la culture de riz , du maraîchage jusqu’aux zones séchasses du Ferlo où il y a beaucoup d’unité pastorale qui sont mis à place ainsi que l’irrigation sur le fleuve Sénégal”, a-t-il ajouté avant de faire savoir que’il y a des expériences très intéressantes avec la jeunesse. “J’ai vu dans la zone de Fatick, des association sportives, des jeunes qui s’orientent petit à petit vers le développement économiques et ils développement des activités agricoles , des boulangeries”,a-t-il argumenté. A l’en croire ce sont des activités qu’ils souhaitent développer davantage en ajoutant tous les métiers de l’agriculture la soudure , la mécanique , la menuiserie mais aussi les industries de transformation . “On pense que l’agriculture, de nos jours, peut être très attractive, elle doit nourrir, enrichir et créer des emplois en tant pour le producteur que pour le pays”, a-t-il dit.

Ainsi,  prés de 150 millions de dollars seront dégagés pour ces projets. Le secrétaire général du ministère de l’agriculture  qui salue l’importance de ce programme indique qu’il “vise à promouvoir le développement économique durable des exploitations familiales et des jeunes entrepreneurs agricoles dans des chaines de valeurs structurées et dynamiques”. Poursuivant, le Dr Dogo seck  dira : “pour rendre le milieu rural suffisamment attractif et incitatif par la promotion des exportations familiales à travers une mécanisation adaptée , l’émergence d’un entrepreneuriat agricole et rural permettant une synergie intelligente entre les exploitations familiales et l’agro business et enfin, une bonne implication des jeunes dans les secteurs agricoles avec la mise en place de fermes et le renforcement des capacités des acteurs à tous les niveaux”.

 

Le Dr Seck de n’a pas manqué de rappeler que tout est mis en ouvre pour créer les conditions ayant permis l’amélioration de l’environnement de la production, l’amélioration de la base productive, l’augmentation de la production et de la qualité des produits à travers, notamment, la reconstitution du capital semencier, l’accès des producteurs aux intrants, semences et engrais, la mécanisation raisonnée des opérations culturales de récoltes et post-récoltes, le renforcement des institutions de recherches de conseils agricoles et rurales et de formation mais aussi le renforcements e capacités de laboratoires pour l’analyse des résidus de pesticides, l’analyse des teneurs en aflatoxine et la teneur en vitamine A pour l’huile et d’autres produits qui ont une importance en matière d’exploitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.