Modern technology gives us many things.

« Les attaques en Basse-Casamance sont pour porter atteinte au tourisme »

Les attaques survenues en Basse-Casamance ces derniers mois sont l’œuvre de bandes armées animées par la volonté de saboter l’élan du tourisme dans cette partie du pays. Les acteurs de ce secteurs qui en sont convaincus, refusent cependant de baisser le bras.

es attaques survenues jeudi dans l’arrondissement de Nyassia ont été perpétrées pour porter un coup de massue au tourisme dans cette partie du Sénégal. C’est l’explication trouvée par les acteurs évoluant dans ce secteur.

Ils sont confortés dans leur position par la cible visée par les bandes armées, jeudi, à savoir le pont de Niambalang qui est le seul accès menant à la station balnéaire de Cap Skirring.

«Nous, on trouve que c’est un sabotage. C’est un boulot qui a été fait depuis des années pour que cette promotion puisse être bénéfique à la Casamance et pendant 7 ans, on a mis les bouchées doubles pour que cette région puisse revivre, puisse être commercialisable dans toutes les destinations du monde. Ce n’est pas aujourd’hui que les gens doivent faire vraiment des actes pour essayer de nous bloquer. On ne va pas se laisser faire», a déclaré Jean Sobonda Diatta.

M. Diatta partage cette position avec le président des acteurs du tourisme, Augustin Diatta, qui s’est exprimé sur Sud Fm. «C’est regrettable dans la mesure où nous sommes loin de faire une très bonne saison, et qu’à l’entame de la saison il y ait des actions comme cela, ce n’est pas bon. C’est fait pour nous déstabiliser, mais cela ne peut pas nous décourager parce que la région a pris son envol».

Les acteurs sont cependant unanimes à réclamer aux autorités de sécuriser infrastructures afin  que ce secteur rentable ne retombe pas dans les difficultés.

pRESSAFRIK

Les commentaires sont fermés.