Modern technology gives us many things.

Aminata Mbengue Ndiaye annonce des cas de rage au Sénégal

Au total, 28 cas de rage ont été rapportés au Sénégal entre 2017 et 2018, a annoncé lundi à Dakar, le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye.

« 28 cas de rage ont été rapportés au Sénégal entre janvier 2017 et avril 2018. Sur ces cas, 02 concernent les bovins, 03 les petits ruminants et 02 les ânes », a expliqué le ministre Aminata Mbengue Ndiaye.

Elle ouvrait une rencontre nationale sur le contrôle de la rage au Sénégal à travers l’approche «Une Seule Santé» organisée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

Selon le ministre de l’Elevage et des Productions animales, au Sénégal, la rage sévit de façon endémique et pose avec acuité un problème majeur de santé publique d’autant plus qu’en sus des cas de rage canine, les services du ministère rapportent régulièrement des cas au niveau des équidés et des ruminants.

« Eu égard à cette situation alarmante, en moyenne, 1000 à 2000 vaccinations sont réalisées et 3000 chiens éliminés chaque année à l’échelle nationale », a indiqué Aminata Mbengue Ndiaye, affirmant que l’ambition du Gouvernement est d’éradiquer la rage d’ici à 2030.

Selon Cheikh Guèye, chargé de programme à Fao-Sénégal, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que, chaque année, 44 pour cent des 77 000 décès humains dus à la rage ont lieu en Afrique, classant le continent comme étant « à haut risque de la rage ».

« Le Bureau des Experts de la Rage du continent africain (AfroREB), 50 à 60 pour cent des victimes ont moins de 15 ans », a dit M. Guèye.

Les commentaires sont fermés.