Modern technology gives us many things.

Les agents de la douane et de la gendarmerie à l’école de la gestion des polluants organiques persistants

La direction de l’Environnement et des Etablissements Classiques a organisé un l’atelier de formation à l’intention des agents des Douanes et de ceux de la section environnement de la Gendarmerie nationale. Cette initiative porte sur la Convention de Stockholm et autres textes qui régissent la gestion des polluants organiques persistants(POP).
Selon le Colonel Ibrahima Camara, chef du bureau de la formation permanente à la division de la formation de la douane, cette session de formation est d’une importance capitale puisque  » dans le cadre de ses missions, la douane apporte son concours à beaucoup d’autres administrations telles que la Police, le ministère du commerce, le ministère de la santé, la protection des végétaux, le ministère de l’environnement ». A l’en croire, « de par la place de la douane au niveau des frontière où toutes les administrations ne sont pas représentées, la douane se substitue à ces administrations-là c’est le cas du ministère de l’environnement et pour cela il est utile et nécessaire que les agents des douanes puissent être formés, que leurs capacités puissent être renforcées ».
Mme Aita Sarr Seck , cheffe de la division prévention et contrôle des pollutions et nuisances de la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classiques, pour sa part, dira qu’avec cette initiative qui vise à former les agents de la douane et de la gendarmerie sur la convention de Stocholm sur les polluants organiques persistants « ces douaniers devraient être en mesure de pouvoir mettre efficacement certaines dispositions de la convention de Stocholm sur les polluants organiques persistants ».
 

 

Les commentaires sont fermés.