Modern technology gives us many things.

Accords de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie : le OUI……… mais des maures

Les mauritaniens libèrent leurs poissons aux pécheurs sénégalais après plusieurs mois de fermeture.

En marge du sommet de l’Union Africaine (UA), le Ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime Omar Gueye et son homologue mauritanien ont finalement signé des accords. Désormais les pécheurs guet- ndariens vont pouvoir reprendre les cotes poissonneuses de la Mauritanie. Cependant, une batterie de mesures a été prise pour réglementer l’utilisation des produits halieutiques. Parmi ces mesures, la Mauritanie accepte de donner un quota de 50.000 tonnes de poisson par an et 400 licences pour 200 sennes tournantes. Les mauritaniens posent comme préalable que 60 pour 100 de la capture soit vendu chez eux dont 24 embarcations qui vont pécher en Mauritanie et dans chaque pirogue se trouvera un représentant mauritanien.

Le débarquement sur Ndiago, localité située à 15 kilomètres de la frontière mauritanienne   qui constituait un problème pour les pécheurs sénégalais, sera un mauvais souvenir pour ces derniers qui pourront débarquer leur produit dans la localité de Mboyo située à 2,5 kilomètres de la frontière. La mesure va être appliquer à la fin de la période transitoire qui doit durer 1an où le gouvernement mauritanien prévoit de construire un quai de pêche. Sur les redevances à verser à la partie mauritanienne, les accords ont prévu le versement de 15 euros par tonne dont les 5 pour cent seront supportés par l’état sénégalais.

Abdou Dia pour xibaaru

Les commentaires sont fermés.