désertification

« Plus de 6,5 millions d’ha du pays sont affectés »  a déclaré ce samedi le ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdoulaye Bibi Baldé, lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. Elle a eu comme cadre la Forêt classée de Mbao.

« Les dernières investigations nous enseignent que 34 % de la superficie du pays sont affectés soit plus de 6,5 millions d’ha » a révélé le ministre de l’Environnement Abdoulaye Bibi Baldé dans son discours.

Cela constitue, selon lui,  une contrainte majeure pesant sur le développement et l’atteinte de la sécurité alimentaire. La désorganisation des systèmes de production et la baisse des productions entrainent fondamentalement une perte des revenus des ménages ruraux et la persistance de l’insécurité alimentaire. Cette situation entraine l’exode rural vers les centres urbains, les zones côtières et même à l’étranger.

« Les images vues et revues à travers les télévisions du monde reviennent incessamment sur la situation épouvantable de populations entières fuyant les affres situations qu’elles vivent sur leur terre natale. L’exil pour une vie meilleure tourne parfois au drame avec des milliers de corps sans vie retrouvés sur les côtes européennes ou maghrébines » a dit M. Baldé.

Ces images ont certes inspiré le Secrétariat Exécutif de la Convention des Nations Unies sur la Désertification, dans le choix du thème de l’édition 2017 de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse qui est « Notre terre, notre maison, notre avenir ».

Ces moments de grandes émotions nous bouleversent tous. Cependant, nous sommes appelés à nous dépasser, à aller encore plus loin que nos sentiments d’être « bouleversés », d’être « troublés ».

Le constat appelle à des efforts de restauration plus soutenus. Il s’agit d’encourager les pratiques exemplaires, d’investir davantage dans une utilisation durable des terres afin d’améliorer la lutte contre la désertification. Alors mettons–nous vite en route sur ce chemin pour permettre au Sénégal d’inverser durablement la dégradation des terres dans tous les écosystèmes afin de parvenir à une productivité durable et un bien-être des populations.

Revenant sur le choix de la Forêt classée de MBao pour abriter la cérémonie d’aujourd’hui, le ministre a indiqué que ce choix est lié au caractère de cette forêt où beaucoup d’acteurs interviennent. Pour mieux coordonner toutes ces activités, un plan d’aménagement a été élaboré en collaboration avec l’APIX.

Ce plan vise à contribuer au développement de la foresterie urbaine et péri-urbaine, par la fourniture durable de produits et services devant couvrir les besoins et les attentes des populations en matière de bien-être social, économique et environnemental.

Les projets socio-éducatifs et de gestion de la biodiversité de la forêt qui seront mis en œuvre contribueront entre autres, à l’approvisionnement durable des riverains de la forêt en produits agro-sylvo-pastoraux mais aussi à l’éducation, à la récréation, au développement sportif et culturel du public.

Une telle initiative mérite d’être soutenue. J’invite les milieux d’affaires et l’industrie, les différents acteurs économiques et sociaux, les médias, la société civile, les mouvements associatifs et les jeunes, à réaffirmer encore et toujours, leur engagement auprès du gouvernement, en faveur de la protection de nos ressources naturelles pour un développement durable.

Puisse cette rencontre dans la mythique forêt de Mbao offrir des espaces de débat et de réflexion et contribuer à la sensibilisation des décideurs, pour qu’enfin nos écosystèmes soient protégés en tant que lieux d’habitat et de source de biodiversité, au profit de nos populations. Puisse cette journée constituer une opportunité pour redonner à la Convention de Lutte contre la Désertification, la même importance que les deux Conventions globales adoptées à Rio de Janeiro (changements climatiques, biodiversité).

Igfm

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here