Modern technology gives us many things.

Kédougou : Les GEA d’Itato ont reçu leurs chèques

Les locaux du Programme des Domaines Agricoles Communautaires d’Itato (PRODAC) ont abrité ce vendredi 08 juin 2018 une cérémonie de remise de chèques aux maïsiculteurs et aux Groupements d’Entrepreneurs Agricoles(GEA). Autorités administratives, partenaires financiers, GEA et producteurs de la région ont pris part à cette cérémonie présidée par M Mamadou Moustapha Thiandoum, sous-préfet de Bandafassi accompagné par M Mamadou Yéro Bâ,
Maire de la commune de Bandafassi. Il faut dire que 14 Groupements d’Entrepreneurs Agricoles ont reçu leurs chèques après-vente de leurs productions.
Pour rappel au cours de la campagne Hivernale 2017 au total 223 ha ont été emblavés. Il s’agit de 147 ha de maïs avec 26 Groupements d’Entrepreneurs Agricoles(GEA) avec une production estimée à 152,2 tonnes de maïs dont 84,024 tonnes pour l’autonomisation et 68,176 tonnes pour la vente. Cette
production dépasse de loin celle de la campagne 2017 estimée à 42 tonnes de maïs.

La production de 68,176 t de maïs vendue à 225 FCFA le kilogramme a rapporté au GEA un montant total de 15.339.600FCFA. Après remboursement du prix de l’engrais 1500 000 FCFA et les charges évaluées à 2 344 145 FCFA. Les GEA ont encaissé 11.495.455 FCFA. Les bénéficiaires ont magnifié l’implantation de ce domaine agricole qui a impact direct sur la vie quotidien des populations en milieu rural et urbain. C’est pourquoi, ils n’ont pas manqué de formuler des doléances à l’endroit des
autorités. «Nous remercions son excellence le président Macky Sall et son premier Ministre pour avoir implanté ce projet dans notre localité. Nous sommes très contents d’avoir ce programme dans notre commune et remercions le coordonnateur du DAC et son équipe pour ces belles réalisations. Au début, nous avions des problèmes de fonctionnement mais dès la prise de fonction du coordonnateur, nous avons travaillé ensemble et nous avons pu décanter certaines situations. Vous voyez, nous étions à 42 tonnes l’année passée, aujourd’hui nous sommes à 152 tonnes de maïs et avons vendu 68 tonnes de maïs cette année et nous avons gardé 84 tonnes pour la consommation. Nous On pouvions mieux produire mais nous avions un problème de tracteur. Un seul n’est peut pas travailler pour tous les GEA à temps. Nous demandons une augmentation des surfaces aménagées pour le maraîchage. Si tous ces problèmes sont résolus, nous pourrons faire de la culture hors DAC » a martelé  M Labo Diallo, le président du comité de gestion du DAC d’Itato.

Adama Diaby, Kedougou pour XIBAARU

Les commentaires sont fermés.