Modern technology gives us many things.

Deux ans de prison ferme et un mandat d’arrêt pour Alioune Petit Mbaye

Alioune Petit Mbaye a été condamné à 2 ans de prison ferme par le Tribunal correctionnel dans son litige qui l’opposait à la Sonatel et à la Cbao. L’ancien promoteur de lutte est poursuivi pour faux et usage de faux. Mieux, le juge a également décerné un mandat d’arrêt contre lui avec une amande de 20 millions de francs Cfa à la banque CBAO pour dommages et intérêts.

Selon les informations rapportées par le quotidien « Les Echos », le juge a rendu justice hier mardi dans la procédure qui l’opposait entre la Sonatel et la CBAO.  Sur ce, le juge a déclaré recevable la constitution bancaire et de la Sonatel avant d’allouer à la banque 20 millions f Cfa à titre de dommages et intérêts.

Du coté de l’accusation, les faits remontent en 2007. L’époque à laquelle, il a voulu organiser un combat. Sur ce, ce dernier avait sollicité l’appui de la Sonatel pour un sponsoring. Mais ladite société téléphonique n’avait pas répondu à sa demande. Par la suite, il s’est tourné vers la banque de CBAO où il a parvenu à obtenir un prêt de plusieurs millions, sur la base d’un ordre de virement irrévocable de 28 millions de francs Cfa.

Sur ces entrefaites, ladite banque s’est rapprochée de la Sonatel, avant de se rendre compte du mensonge du débiteur.  A cet effet, les deux sociétés déposeront plainte.

Pour rappel : Alioune Petit Mbaye s’est installé depuis plus de 10 ans en France à cause de ses démêlés avec la justice.

Les commentaires sont fermés.