Modern technology gives us many things.

Guerre des chéchias à Wakhinane 03 : Deux camps se disputent l’imamat

Fermée depuis plusieurs mois, pourrait être réouverte par les autorités préfectorales qui envisagent d’en prendre la mesure. Cette mesure sonne comme une provocation du côté des proches de l’imam Ass Mbaye opposés à la décision préfectorale.

« Nous ne sommes pas d’accord avec le Préfet. Notre imam, c’est Ass Mbaye. Sinon, on préfère que la mosquée soit fermée », tonne Massamba Niang, favorable à l’Imam Ass Mbaye. « Déjà, nous avons subi un préjudice avec sa fermeture. Si on veut encore rajouter d’autres problèmes, on ne l’acceptera pas », fulmine-t-il.

Ces allégations sont réfutées par le camp du comité de gestion que dirige Mamadou Bao. Selon ce dernier, « dans cette histoire, c’est la légalité et la vérité qui ont triomphé. L’Etat nous a donné raison dans ce conflit où il y avait une gestion pas du tout orthodoxe de la mosquée ».

Leral

Les commentaires sont fermés.