Modern technology gives us many things.

L’A.S.A a célébré la femme à New York : de braves femmes honorées

Le 18 mars dernier, la communauté sénégalaise des Etats Unis s’était donnée rendez-vous au « The National Black Théâtre » pour célébrer la journée internationale de la femme organisée par l’Association des Sénégalais d’Amérique ( A.S.A ). Cet illustre événement était présidé par Mme Ndéye Sally Diop Dieng, Ministre de la Femme de la famille et du Genre en présence du Ministre d’Etat, Mme Marième Badiane, de Mme Ndéye Bineta Gassama, Ministre Conseiller, du Consul Général du Sénégal à New York El Hadji Ndangane Ndao et de tant d’autres personnalités de l’Etat. L’occasion a été saisie pour honorer de braves femmes de la diaspora qui font preuve, depuis plusieurs années, d’un engagement inégalable, a souligné au cours de son intervention, Papa Ibrahima Sow, président de l’ASA.

Prenant la parole, ce dernier a vivement remercié Mme Ndéye Sally Diop Dieng, Ministre de la Femme et la forte délégation qui l’accompagnait composée de ministres, de parlementaires dont Mme Awa Niang, 2e questeur à l’assemblée nationale, de représentantes du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), des femmes leaders, de l’Administrateur du Faise Madame Nata Samb Mbacké et d’autres autorités  présentes à cette occasion. A en croire le président Papa Ibrahima Sow,  l’Association des Sénégalais d’Amérique ( A.S.A ), après 30 ans d’existence, est devenue une institution qui compte aujourd’hui près de 6000 membres dans tous les Etats du pays. « Je remercie les membres fondateurs de cette association. Malgré, plusieurs changements, le travail continue et l’institution demeure » a-t-il soutenu dans son discours. L’objet de la manifestation, outre la célébration de la journée internationale de la femme, rend hommage aux femmes sénégalaises, très dynamiques, de la diaspora des Etats Unis. Il met en valeur la reconnaissance des droits fondamentaux des femmes. Dans cette veine,  le président de l’ASA,  a fait un plaidoyer en proposant au Ministre la création au sein de son Ministère d’un département spécial réservé à la femme sénégalaise de la diaspora. Le moins que l’on puisse dire, l’A.S.A semble rompre avec les revendications classiques pour poser les véritables questions liées au développement du pays, laisse entendre en filigrane M. Sow.

Sa collègue, Mme Fa Mbow, présidente de la Commission des femmes de l’ASA qui a parlé au nom des femmes de la diaspora, a présenté l’énorme travail réalisé par les femmes dans le pays.

Au cours de son intervention, le Consul Général à New York, El Hadji Ndangane Ndao accompagné du Vice-Consul Amadou Gassama, a dit toute sa fierté de l’organisation de cette journée. Il a félicité le travail de qualité réalisé par l’ASA au profit de la communauté sénégalaise des Etats Unis depuis près de 30 ans. A l’en croire, les femmes sénégalaises sont des modèles de référence. C’est pour cette raison que le Président Macky Sall a réglé, dès son arrivée au pouvoir en 2012,  les problèmes des femmes de  la diaspora en créant un fonds spécial qui leur est destinée dans le cadre du  Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (FAISE). Pour le Consul Général, le Président de la République Macky Sall et son gouvernement accordent une place cruciale à la femme. D’ailleurs, elles devraient être les cibles prioritaires dans les actions sociales du gouvernement pour cette année sociale. In fine, Son Excellence a salué l’étroite collaboration qui existe entre le Consulat Général du Sénégal à New York  et  l’Association des Sénégalais d’Amérique (A.S.A ).

Intervenant Mme Ndéye Sally Diop Dieng, Ministre de la Femme de la famille et du Genre, s’est réjouie de l’organisation d’une telle journée dédiée à la femme. Dans sa brillante allocution, elle a illustré tout l’intérêt que l’Etat du Sénégal à travers le Président de la République Macky Sall accorde à la femme. Une place déterminante dans le Plan Sénégal Emergent (PSE)  mais également dans le cadre du leadership politique avec  42 % de femmes représentées au sein de l’Assemblée Nationale, 47 % au niveau de la gouvernance locale,  quinze (15) députés de la diaspora etc. A cela, s’ajoutent les modifications sur le traitement différencié entre l’homme et la femme quant à la transmission de la nationalité sénégalaise par le mariage, la filiation et l’adoption. Depuis 2013, est sénégalais tout enfant né d’un ascendant au premier degré qui est sénégalais. En effet,  le 4ème président du Sénégal a reconnu à la femme toute sa dignité, indique la Ministre, Mme Ndéye Sally Diop Dieng  qui n’a pas manqué de saluer le leadership de la femme sénégalaise en général et en particulier  des femmes de la diaspora des Etats Unis. Ce qui constitue, selon elle, un acquis majeur. Pour terminer, elle a réitéré sa volonté d’accompagner les femmes sénégalaises dans le cadre de sa mission régalienne.

En sus,  Mme Amy Ba a animé la conférence sur un thème « Egalité des sexes et autonomisation des femmes et des filles en milieu rural : perspectives de la diaspora sénégalaise établie aux Etats Unis » qui rejoint du coup la dynamique de la  soixante et deuxième session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies.

Enfin, choisis pour leur dévouement et leur engagement immuables, les femmes récipiendaires ont reçu leurs Awards décerné par l’A.S.A pour services rendus à la communauté. Il s’agit de Nogaye Mboup, Mariéme Bousso, Ndeye Fatim Diop, Marie Dieng, Daha Ndong, Penda Gaye, Diouma Gueye, Djeynaba Lam, Fatou Fall kébé, Madjiguéne Kamara, Famille Mané, Mariéme Ndiaye et Fatimata Sakhanokho.

Les commentaires sont fermés.