Modern technology gives us many things.

La Directrice de l’Usaid au Sénégal : « Avec tous les moyens injectés, les choses ne changent pas »

En marge de son séjour dans les régions de Kédougou et de Tambacounda, Mme Lisa Franchett  Directrice  de l’Usaid au Sénégal s’est entretenue avec la presse locale de Kédougou.

« Dans cette tournée dans la région de Kédougou, nous avons visité la case de santé de Samécouta. Nous avons remarqué que le personnel livre correctement les services de planification familiale, de Consultations Prénatales  (CPN). Le problème qui se pose c’est le non remboursement des dépenses liées à la  Couverture Maladie Universelle (CMU).  A Tomboronkoto, nous avons visité le site d’orpaillage. Les femmes nous ont dit qu’elles n’ont pas une autre option en dehors de la pratique de l’orpaillage traditionnel. Nous allons les aider à avoir d’autres options. Nous sommes conscients de la présence des enfants qui travaillent dans les sites d’orpaillage. L’Usaid a déjà effectué une étude sur la question. Et les résultats de cette étude sont disponibles. Nous sommes en train d’élaborer un autre programme que nous mettrons en œuvre les jours à venir pour donner à ces enfants une autre option de bénéficier d’une formation  professionnelle ou à défaut de  rester à l école. Nous avons également rencontré les maires. A ce niveau, Il y a besoin de plus de transparence et plus de ressources  humaines et financières. Les élus ont également besoin de formations pour mieux gérer ces ressources. Il y a eu beaucoup d’interventions et beaucoup de fonds injectés dans différents secteurs dans ces deux régions, mais il n’y a toujours pas de changement, toujours   pas de développement. Il y a donc un problème de gouvernance qui se pose. Il faut avoir une approche transectorielle. C’est nécessaire d’avoir une approche coordonnée. Toutefois, nous avons constaté l’engagement et l’appui des élus locaux, des autorités administratives et des acteurs locaux. Du côté de l’USAID, nous allons créer des espaces de dialogue. Nous avons pris déformais l’option de créer une synergie dans la mise en œuvre  des programmes de l’USAID notamment, la santé, l’éducation entre autres ».

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.